Union Policiers Nationaux Indépendants : À notre « chef de l’État » qui, hier encore, a promis…

union policiers nationaux independants-affad17a60834c8881a6983178271577_sb200x200_bb0x0x200x200

À notre « chef de l’État » qui, hier encore, a promis…

« La course aux symboles »

Dans un contexte de fortes et indéniables tensions, il est conseillé de ne pas mélanger les symboles lorsque l’on cherche absolument à en trouver un.

Nous savons que la ligne philosophique du chef de l’État est le « En même temps ».

A partir de là, il n’est donc pas surprenant que certains parmi ses courtisans le comparent actuellement à Clemenceau.

A ne retenir que la doxa universelle, il fût l’un des hommes politiques dont la stature inflexible doit en imposer à tous.

Pourtant, peut-être qu’à y regarder de plus près la personnalité du commandeur serait plus sujette à caution. En tout cas pas aussi irréductible que cela.

Concernant d’abord son parcours politique et personnel, il ne serait pas inutile de savoir si monsieur le Président a choisi comme symbole Georges Clemenceau alors qu’il était maire du 18ème arrondissement de Paris et sympathisant de la Commune de Paris ?

Georges Clemenceau comme médecin ?

Georges Clemenceau comme anti-clérical convaincu ?

Georges Clemenceau comme ministre de l’Intérieur, fondateur des brigades mobiles et interlocuteur intransigeant des mouvements sociaux ?

Et encore Georges Clemenceau chef d’un gouvernement en guerre, tout aussi intransigeant que ses prédécesseurs devant la boucherie internationale qui est resté parfaitement indifférent à l’explosion de la grippe espagnole, laquelle fera autant de morts que le conflit lui-même ?

Et peut-être surtout, Georges Clemenceau qui sera l’un des négociateurs les plus féroces contre l’ennemi allemand vaincu en lui imposant des conditions financières colossales et une humiliation qui sera le terreau du nazisme futur.

Voilà, vous l’aurez compris, ce personnage était tout en paradoxe et en contradictions.
Suivez notre regard.
Probablement l’un des inventeurs du « En même temps » si cher à ceux qui nous gouvernent.

À la différence près que nous ne sommes pas exactement dans une configuration de guerre comme aimerait tant notre président en quête d’union « nationale » (ou personnelle).
La guerre, ce n’est pas vraiment cela, nous n’avons pas d’armée à nos portes et aucun envahisseur extra-terrestre n’a débarqué dans nos jardins.

L’homme qui poursuit la politique de pulvérisation du service public et des services de l’État initiée par ses prédécesseurs est quand même assez sidérant lorsqu’il se pose aujourd’hui en défenseur des services de l’administration qui sont au front depuis plusieurs années comme ils n’ont eu de cesse de le proclamer à un gouvernement sourd à leurs demandes.

Déflations des budgets, diminutions drastiques des effectifs, dévalorisation systématique des hommes et des missions, paupérisation du système judiciaire qui lui aussi est sous respirateur artificiel depuis des années. Et nous en passons…

Au fait monsieur le Président, monsieur le ministre de l’Intérieur, monsieur le préfet de #Police, si l’odeur de la poudre vous manque tant que cela, retournez-vous, non pas vers les caméras, allez plutôt vous intéresser aux secteurs « perdus », ceux que vous oubliez dans vos communiqués guerriers et vengeurs !!

Une jeune Adjointe de Sécurité (ADS) est victime d’une fracture du crâne suite à une agression par des « rebelles » au #confinement. Voilà des ennemis bien concrets monsieur le Président.
Vous voulez du combat ? Pas de souci, suivez le chemin qui mène à ces fameux territoires perdus qui n’existent pas, si votre ministre ne sait pas où ils se trouvent, les simples flics de terrain sauront vous indiquer la trajectoire, ne vous en faites pas.

Nous ne savons pas si vous êtes une réincarnation de Clemenceau, Churchill, Alexandre le Grand ou Gengis Khan, soyez seulement le président de la République française, ce sera déjà pas mal.

#UPNI #MPC63 #COLLECTIFS #CLIP #CAPIDF
#GESTIONDECRISE #VIRUS #COVID19

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>