Une réserve nouvelle face aux nouvelles menaces

Gendarmerie, armée de Terre ou de l'Air, Marine : les possibilités sont diverses et variées. - Gendarmerie, armée de Terre ou de l'Air, Marine : les possibilités sont diverses et variées. - (Photo archives NR, Patrick Gaïda)

Gendarmerie, armée de Terre ou de l’Air, Marine : les possibilités sont diverses et variées. – (Photo archives NR, Patrick Gaïda)

Châteauroux. Une conférence est organisée aujourd’hui dans le cadre de la Journée nationale du réserviste.

Nouvelles menaces, nouvelle réserve : le message sera expliqué lors de la Journée nationale du réserviste programmée ce mardi 29 mars à Châteauroux. Pour le lieutenant-colonel Nicolas Toupy, commandant de la délégation militaire départementale, il est important de faire une large publicité au rendez-vous. Car c’est un véritable enjeu de cohésion nationale.

La réserve militaire est constituée de deux branches : la réserve opérationnelle et la réserve citoyenne. Dans le cadre de la réserve opérationnelle, le réserviste peut s’engager dans la gendarmerie, l’armée de Terre, l’armée de l’Air et la Marine. La réserve citoyenne est constituée de bénévoles, sans condition d’âge, dont le rôle est de communiquer et de sensibiliser le public aux sujets proches de la défense nationale.

A bras ouverts

« La situation sécuritaire depuis janvier 2015, imposant le renforcement dans la durée des missions de protection par les armées dans le cadre de l’opération Sentinelle et du plan Vigipirate, a mis en évidence le besoin d’accroître la contribution de la réserve, souligne Nicolas Toupy. Ces missions engagent les forces dans des volumes inédits. La réserve a pleinement un rôle à jouer en venant renforcer les forces d’active dans cette nouvelle mission si importante pour la sécurité de nos concitoyens. »
D’ici 2019, à partir d’un vivier de 40.000 réservistes, les armées devront être en mesure d’engager, chaque jour, 1.000 personnes sur le territoire national dans le cadre de la mission de protection. « L’objectif immédiat est de recruter 500 personnes et 3.000 à terme. Pas de limite d’âge. Tant que les candidats seront motivés et qu’ils ont des compétences, ils seront accueillis à bras ouverts. »

Journée nationale du réserviste 2016, conférence salle George-Sand, cité administrative de Châteauroux, de 14 h à 16 h.

Bruno Mascle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>