Un syndicat de police en désaccord avec Gérald Darmanin après sa plainte contre Jérôme Rodrigues

Capture© AP Photo / Kamil Zihnioglu

La plainte de Gérald Darmanin contre la figure des Gilets jaunes Jérôme Rodrigues n’a pas été accueillie favorablement par le syndicat de police VIGI. Alors que le mis en cause avait comparé des policiers à une «bande de nazis», le syndicat rappelle que ces insultes ne s’adressaient pas à toute la profession.

Sur Twitter, le syndicat de police VIGI a critiqué la plainte déposée par le ministre de l’Intérieur contre le Gilet jaune Jérôme Rodrigues.

Ce dernier avait en effet qualifié des policiers de «bande de nazis», au cours d’un échange sur Twitter avec un autre syndicat de police, Synergie-Officiers.

Gérald Darmanin avait justifié sa plainte en déclarant vouloir «défendre l’honneur des policiers» face à des propos qu’il qualifiait d’«ignobles». Mais le syndicat VIGI lui a répondu que ces propos «bien qu’outranciers» ne visaient que le syndicat Synergie-Officiers et non l’ensemble de la profession.

Capture

Bataille de syndicats

Le syndicat VIGI a donc critiqué l’attitude du ministre de l’Intérieur comme étant de nature à «défendre des intérêts privés». En vue de «défendre réellement la police», l’organisation a plutôt appelé Gérald Darmanin à soutenir sa plainte dans l’affaire Benalla.

Ce n’est pas la première fois que les syndicats de policiers VIGI et Synergie-Officiers s’opposent sur les réseaux sociaux. Début septembre, le compte Twitter de Synergie-Officiers avait déjà posté un message dans lequel il comparait VIGI au Guépéou soviétique. Une plainte avait là encore été déposée.

Capture

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>