Un risque de contagion chez les gendarmes ?

Police GendarmerieComme les policiers, les gendarmes sont sous pression depuis les attentats. Photo Julio Pelaez

Le mouvement de colère dans la police peut-il s’étendre à la gendarmerie ? Ces derniers jours, la présence discrète de gendarmes a été signalée dans plusieurs manifestations spontanées de policiers, notamment à Béziers, Saint-Étienne et Lyon. Leur statut de militaire leur interdit en effet de manifester en tenue ou en se revendiquant comme gendarme. Astreints au devoir de réserve, ils n’ont pas le droit de grève. Contrairement aux policiers, ils ne peuvent pas non plus se syndiquer.

Le directeur général de la gendarmerie semble prendre au sérieux le risque de contagion du ras-le-bol policier aux gendarmes. La preuve : le général Richard Lizurey a tenu une réunion jeudi dernier consacrée à la grogne dans la police après l’agression de Viry-Châtillon. Anticipant une possible réaction de la base, le patron des gendarmes a demandé aux commandants de groupement de lancer dans chaque département une vaste concertation d’ici décembre. Objectif : faire remonter les revendications des gendarmes, notamment sur leur sécurité et la valorisation de leur travail.

Des manifestations en 2001

Les réactions des policiers après le drame de Viry-Châtillon rappellent d’ailleurs celles qui avaient suivi le meurtre en fonction de deux femmes gendarmes en juin 2012 à Collobrières (Var). Des milliers de gendarmes avaient dénoncé leurs conditions de travail et un manque de protection sur des forums internet garantissant leur anonymat. Lors d’autres crises, les gendarmes ont fait porter leurs revendications par leurs épouses ou des associations de retraités de la gendarmerie.

Les dernières manifestations de gendarmes en tenue remontent à quinze ans. En décembre 2001, un grand nombre d’entre eux avaient bravé l’interdiction de manifester en descendant dans la rue pour réclamer des rémunérations et des conditions de travail alignées sur celle des policiers.

Source : Le Bien Public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>