Un nouveau peloton maritime en 2019

Le port de Calais a été choisi pour être doté d’un peloton de sûreté maritime et portuaire.

Il y a déjà un peloton de sûreté maritime et portuaire au Havre.

La nouvelle est encore peu répandue. Mais lors d’un comité interministériel, il a été décidé de la création d’un peloton de Sûreté maritime et Portuaire (PSMP) à Calais. « Il devra avoir achevé son déploiement au premier semestre 2019  », a confirmé la Préfecture du Pas-de-Calais.

Ce peloton ne dépendra pas de la compagnie de gendarmerie de Calais mais plutôt de la compagnie de gendarmerie maritime du Havre. Mais cela ne signifie pas pour autant la disparition de la brigade de gendarmerie maritime qui gardera toujours ses prérogative à savoir les contrôles en mer notamment.

Le nouveau peloton aura plusieurs missions dont la principale sera «  de protéger les navires en escale dans les ports et les installations accessibles depuis la mer contre toute action ou menace terroriste » et «  d’empêcher l’introduction sur notre territoire de tout objet illicite et de toute personne malveillante ou mal-intentionnée ».

Ce peloton aura Quatre rôles

Au quotidien, ce PSMP aura donc quatre rôles.

- D’abord, il devra fournir le renseignement pour animer, rechercher, exploiter et transmettre le renseignement d’intérêt maritime et portuaire, militaire et civil.

- Ensuite, il sera en charge du suivi et si nécessaire du contrôle des navires en escale au port ou en zone d’attente. Cela se fera en fonction d’un ciblage réalisé auparavant pour identifier ceux qui présentent un intérêt, sont suspects ou représentent potentiellement un risque ou une menace.

- Le peloton devra également effectuer la surveillance et intervenir sur les navires, sur les plans d’eau et les installations portuaires.

- Enfin, ce peloton aura l’expertise qui se traduit par l’appréciation des éventuelles menaces et risques venant de la mer, du port et des installations portuaires, ainsi que des évaluations des installations portuaires et des audits.

Pour ce faire, le peloton de Sûreté maritime et Portuaire de Calais aura des moyens humains et matériels. Les gendarmes du PSMP disposeront d’un véhicule de sûreté maritime et portuaire de 13 mètres, mais aussi d’une embarcation de sûreté maritime et portuaire et d’une embarcation à fond rigide. Même si les moyens matériels sont donc déjà bien définis, la préfecture n’a pas pu fournir de précision sur les moyens humains. Comme quoi tout n’est pas encore fixé…

Amélie Bouclet

Source : Nord Littoral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>