Un nouveau commandant à la gendarmerie d’Orthez

  • Un nouveau commandant à la gendarmerie d'Orthez

    Des gendarmes et des membres de la Guardia Civil espagnole ont été également décorés lors de la cérémonie pour récompenser leur engagement.

    A.R.
  • Un nouveau commandant à la gendarmerie d'Orthez

    Le capitaine Gilles Lacroute a pris hier officiellement le commandement de la compagnie d’Orthez.

    A.R.

Le capitaine Gilles Lacroute a pris ses fonctions. Il succède à la tête des 107 militaires de la compagnie au chef d’escadron Aude Cousinier.

Les gendarmes de la compagnie d’Orthez sont désormais placés officiellement sous la responsabilité de leur nouveau patron. Lundi, le capitaine Gilles Lacroute a pris ses fonctions. Il succède à la tête des 107 militaires de la compagnie au chef d’escadron Aude Cousinier.

Âgé de 43 ans, le militaire a fait ses premiers pas dans la carrière militaire comme gendarme auxiliaire à Auxerre et à Montreuil-sur-Mer, avant d’intégrer en 1997 l’école des officiers de la gendarmerie nationale de Montluçon. Sorti 3e de sa promotion, il rejoint ensuite la Picardie et la brigade de recherches de Beauvais, avant d’intégrer celle de Rennes.

Directeur d’enquête sur l’affaire du « Tanit »

En Bretagne, il dirigera notamment l’enquête sur les circonstances de la capture du voilier « Tanit » par des pirates somaliens en avril 2009, alors qu’il naviguait au large de la Corne d’Afrique. Lors de l’intervention des commandos de marine pour libérer l’équipage – une famille française – retenu en otage, le skipper du navire était tombé, frappé d’une balle des militaires.

En 2013, le capitaine Lacroute rejoint la compagnie de gendarmerie du Mans, ou il a officié comme adjoint au commandant de compagnie jusqu’à son transfert à la tête des militaires orthéziens.

La cérémonie de sa prise d’armes a aussi été l’occasion pour le colonel William Vaquette, commandant du groupement départemental, de décorer des gendarmes méritants ainsi que des membres de la Guardia Civil espagnole impliqués dans les opérations de coopération transfrontalière. « Les criminels ne connaissent pas de frontière, et nous non plus », sourit l’officier qui quitte quant à lui ses responsabilités dans le 64 pour prendre de nouvelles fonctions au sein de la direction générale de la gendarmerie.

Source : La République des Pyrénnées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>