TÉMOIGNAGE D’UNE AIDE-SOIGNANTE

L’un de nos fidèle lecteur nous transmet la Lettre d’une Aide-soignante travaillant dans un EHPAD de l’Est de la France que nous partageons avec vous.

aide-soignante-ehapdeo.org_

Une aide-soignante en EHPAD nous envoie la lettre ci-dessous. Dans cette ambiance de répression par le pouvoir de toute pensée jugée « déviante », on lui pardonnera de rester anonyme.

« J ‘ai assisté aux tests faits à tous les résidents de mon EHPAD sans leur demander leur avis. 
L’administration a également forcé tout le personnel soignant à se faire tester en nous appelant chacune à notre tour, et comme c’était notre « cadre de santé » Mme X… de l’EHPAD X… , toutes ces jeunes femmes ont accepté par peur de notre cadre supérieure.
Je suis la seule à avoir refusé le test.
J ‘ai appris que pendant mon absence de 4 jours pour congé  le docteur X…, médecin de la structure, avait fait des interventions sur Radio X…  pour inciter les gens à absolument se faire tester, car sinon nous serions, disait-il,  un « danger criminel pour les autres ».
L’ARS était passée dans cet EHPAD !
Dans le même temps, une équipe de journalistes était venue au 4ème étage de notre bâtiment pour interroger le personnel sur le bien-fondé des tests, et un article dans le quotidien local était  paru tout aussitôt.
Tout va très vite, de plus en plus vite. 
Je pense que mon refus du test en est la cause.
Donc branlebas de combat !
Mais je ne me laisserai pas faire.
Je m’efforce d’éclairer les gens autour de moi,  mon fils, ma fille, mais ils ne veulent rien entendre. Ils me disent « complotiste »!
Je diffuse aussi sur Facebook. 
Je serai peut-être censurée à mon tour. 
Mais qu’importe !!!
Je me sens le devoir d’alerter et de réveiller les consciences endormies. 
Nous sommes dans une 3ème guerre mondiale qui sera le plus grand génocide de tous les temps. 
Macron a lui-même annoncé cette guerre, mais les gens n’avaient pas compris que c’était une guerre des milliardaires contre les » inutiles » que nous sommes pour eux.
Leur but est bien de nous contraindre et de nous asservir ou de nous exterminer.
Je ne pensais pas connaître cela un jour. J ‘ai l’impression de vivre un cauchemar, mais si c’est la réalité  j’entrerai en résistance comme nous l’ont inculqué nos aînés morts pour notre liberté. »

Madame X,
Aide-soignante en EHPAD quelque part dans l’est de la France

Une aide-soignante déléguée syndicale mise à pied pour avoir critiqué sa  direction ? - Capital.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>