Suicides dans les Forces de l’Ordre, un terrible mois de Novembre…

bandeau-Asso-APG-1024x91

Ce mois de novembre 2018, alors que le peuple de France est dans l’agitation de diverses manifestations, en particulier avec le mouvement spontané et populaire des Gilets Jaunes, nos Forces de l’Ordre qui actuellement sont terriblement sollicitées payent un très lourd tribu avec un nombre exceptionnel de suicides.

En effet, rien que pour ce mois de Nombre 2018 nous avons dénombré neuf suicides au sein de nos forces et cela sans que les médias ou les autorités de tutelles ne s’en émeuvent.

Une amie, collègue Policière, vient de publier sur Facebook un texte sur le sujet et que nous avons voulu partager avec vous :

comment-reagir-lorsque-quelqu-un-parle-de-suicide-une-specialiste-nous-repond

 

SUICIDES DANS NOS RANGS !!!

NON nous faisons pas que compter et publier ces décès .

Nous avons fait beaucoup pour , d’une part, alerter l’opinion publique sur ce fléau, et travaillé à trouver des solutions pour faire des propositions concrètes à Beauvau.

Un gros travail a été fait avec des psychologues ( de la boîte ou pas ) , avec des médecins extérieurs , avec des spécialistes du mal être au travail .

Sauf que , je ne peux pas défoncer la porte du ministre . Enfin si …. Je peux …. Mais pas seule .

Dans une des causes de ce mal être se trouve notre propre responsabilité à TOUS. Notre individualisme, notre incapacité à montrer notre colère de façon importante et dans la durée . Le système nous a bien verrouillés.

Je rappelle que les syndicats ont été reçus . Hoooooo pas pour parler et faire des propositions .. non . Pour ÉCOUTER les grandes lignes du projet plan suicide du gouvernement .

Ce plan est une FUMISTERIE IGNOBLE .

Par ailleurs force est de constater que pour les syndicats ( hormis quelques rares exceptions ) le suicide ….. C’est pas la priorité.

Après les interviews que j’ai pu faire et que j’ai payé cher et ce à tous points de vue ( au passage ) , j’ai été contactée régulièrement par beaucoup de collègues . De partout .

Il y a quelques nuits à peine j’ai passé deux heures avec un collègue CRS qui m’avait envoyé ce message laconique en MP  » salut Virginie, je suis mal je vais faire une connerie .  » Suivi de son numéro de téléphone. ?

Hier c’est un collègue du sud qui était en grande souffrance et nous avons été plusieurs a nous relayer dans ce moment de doute pour lui pour éviter le pire . Pendant ce temps là ,
Michelle mettait fin à ses jours du côté de Clamart .

Alors faire quoi ? Déjà prendre soin les uns des autres . Arrêtons de jacasser et répandre des rumeurs ( elles sont assasines) . Ensuite regardons nous . Vraiment . Il est des signes qui ne trompent pas . Et surtout , ne préjugeons jamais de nos forces , ne pensons jamais  » qu’à nous ça n’arrivera pas  »

Les aides extérieures sont possibles aussi. Il existe des structures . Carine de Nancy vous a donné ici le numéro d’urgence de la MGP, je vous ai donné le numéro de la psy , il y a aussi le centre d’accueil et de crise (CAC) du CHU Metz Thionville ( à choisir celui de Metz qui est extrêmement concerné par nos problèmes particuliers dans les forces de l’ordre .)

Alors non nous ne restons pas sans rien faire . J’ai un tas de projets pour forcer la boutique de mes deux à mettre son nez dans la merde qu’elle a semée. J’ai de plus en plus d’aide pour les mener à bien .

Se sentir vraiment concerné est la première chose à faire . Prenons soin les uns des autres , n’abandonnons pas les collègues en difficulté avec la hiérarchie pour quelques raisons que ce soit . Ne leur tournons pas le dos . Ce serait notre premier pas ?

Virginie

11-06-2016-600x400

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>