Somme. Un homme ivre menace les gendarmes armé d’un serpent

photo12Les gendarmes ont été menacés par un homme armé d’un serpent. Interpellé, l’individu comparaitra le 14 novembre devant le Tribunal de grande instance d’Amiens (Oise). | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Lors d’une intervention pour un différend familial sur fond d’alcool à Combles (Somme), des gendarmes ont été menacés par un homme armé d’un serpent, samedi 8 juin. L’animal se trouvait dans le vivarium d’un appartement. Avec sang-froid, les forces de l’ordre sont finalement parvenues à procéder à l’interpellation du suspect.

C’est une technique de défense pour le moins insolite. Samedi 8 juin, trois gendarmes de la compagnie de Péronne, qui intervenaient dans un logement à Combles (Somme) suite à un différend familial sur fond d’alcool, ont été menacés par un homme armé… D’un serpent.

L’histoire, racontée par la gendarmerie du département sur Facebook et repérée par Le Courrier Picard, s’est toutefois bien terminée. Enfin seulement pour les forces de l’ordre.

Capture d’écran 2019-06-12 à 23.05.30

Lors d’une intervention pour un différend familial sur fond d’alcool à Combles (Somme), des gendarmes ont été menacés par un homme armé d’un serpent, samedi 8 juin. L’animal se trouvait dans le vivarium d’un appartement. Avec sang-froid, les forces de l’ordre sont finalement parvenues à procéder à l’interpellation du suspect.

C’est une technique de défense pour le moins insolite. Samedi 8 juin, trois gendarmes de la compagnie de Péronne, qui intervenaient dans un logement à Combles (Somme) suite à un différend familial sur fond d’alcool, ont été menacés par un homme armé… D’un serpent.

L’histoire, racontée par la gendarmerie du département sur Facebook et repérée par Le Courrier Picard, s’est toutefois bien terminée. Enfin seulement pour les forces de l’ordre.

Un vivarium dans l’appartement

Dans leur post, ironiquement intitulé « langue de vipère », les gendarmes expliquent que l’homme, qui fumait tranquillement un joint sur le pas de la porte, les a accueillis par « une bordée d’injures ». Poursuivi par les agents, il s’est ensuite retranché dans le salon de son appartement, où se trouvait un vivarium. Il s’est alors saisi « d’un long serpent » et a menacé ses poursuivants avec.

Visiblement pas inquiétés par la défense de l’individu, les gendarmes ont procédé « aux sommations d’usage avec le ‘TASER’ » et avec « sang-froid ». Bloqué, le suspect a alors jeté son animal et a été interpellé. Il comparaîtra le 14 novembre prochain au Tribunal de Grande Instance d’Amiens pour « maltraitance animal, outrage, rébellion, menaces de mort et usage de stupéfiants ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>