Sablé-sur-Sarthe Gendarmerie. « Il n’y a pas une nuit sans que la brigade soit appelée »

À l’occasion de l’inspection annuelle, le patron de la compagnie de gendarmerie de La Flèche fait le point sur l’activité de la brigade de Sablé. Une activité soutenue.

L'effectif de la brigade de Sablé est de 30 gendarmes mais il peine à être au complet. -

L’effectif de la brigade de Sablé est de 30 gendarmes mais il peine à être au complet. –

Tous les gendarmes de la brigade de Sablé et les maires des communes de la communauté de communes de Sablé étaient réunis dans la salle du conseil de la mairie, lundi 22 février, à l’occasion de l’inspection annuelle par le patron de la compagnie de gendarmerie de La Flèche, le chef d’escadron Stéphane Dumont. L’occasion de dresser un tableau 2015 de l’activité des gendarmes à Sablé et dans les communes de leur secteur*.

« Les délinquants agissent
au grand jour »

Outre les très nombreux contrôles liés à la mise en place de l’État d’urgence, avec 1 238 interventions cette année, la brigade de Sablé est l’une des plus occupées du département. « Il n’y a pas une nuit sans que la brigade soit appelée pour une intervention ou pour plusieurs. »

En 2015, Sablé voit augmenter légèrement la délinquance générale. Par contre « les atteintes aux biens, dont les cambriolages de résidences principales sont en diminution ». Ceux de locaux industriels ou commerciaux continuent eux d’augmenter. Les gendarmes appellent chacun à la vigilance. « Les délinquants n’hésitent plus à agir au grand jour avec aplomb profitant d’absence parfois courte, restez vigilant », demande le lieutenant Trémédet, patron des gendarmes de Sablé.

Les violences intrafamiliales restent importantes. Augmente aussi la délinquance de proximité. « Ce qui s’explique par la série de vols dans les voitures en fin d’année, l’affaire dite des Twingos », lance le patron de la compagnie. Cependant, « le travail de prévention, avec notamment le CISPD, porte ses fruits ».

Du côté de la sécurité routière « le nombre d’accidents a baissé de 14 à 5, celui des blessés graves a été diminué par deux mais nous devons déplorer un accident mortel alors qu’il n’y en avait pas eu l’an dernier ». Le chef d’escadron Dumont est ferme. « La politique de tolérance zéro sera reconduite contre l’alcool, les stupéfiants et la vitesse. Nous ne relâcherons pas nos efforts qui permettent de sauver des vies. »

Des difficultés
d’effectif

La brigade a résolu de belles affaires cette année, notamment en matière de stupéfiants. Elle fait cependant face à des soucis d’effectifs. « Elle compte 30 personnels mais nous avons des difficultés pour compléter l’effectif dû à des mutations, des mises à disposition… » Le lieutenant Trémédet, patron des gendarmes saboliens poursuit. « Sablé, pour un gendarme, est souvent un passage, pas un havre pour finir sa carrière, leur remplacement n’est pas immédiat. Il nous manque aujourd’hui 20 % de l’effectif. » Il se veut pourtant rassurant. « Nous avons quotidiennement 14 militaires sur le terrain. »

* Communes couvertes par la brigade autonome de Sablé : Sablé, Précigné, Solesmes, Louailles, Courtillers, Auvers, Juigné, Vion, Souvigné, Pincé.

Source : Les Nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>