Sablé. La gendarmerie veut « renouer les liens avec la population »

c1afe1c9d2a09a5149556b27ab0a68c2-sable-la-gendarmerie-veut-renouer-les-liens-avec-la-populationLe Capitaine Pomié fait le bilan de l’année 2017 devant Marc Joulaud et le sous-préfet de La Flèche Jean-Michel Delvert. | Ouest-France

La gendarmerie de Sablé a présenté un premier bilan de l’année 2017 lors de l’inspection à la mairie.

Lors de la traditionnelle inspection de la gendarmerie à la mairie de Sablé, le capitaine Pomié a présenté un bon bilan pour sa première depuis son arrivé à la tête de la brigade territoriale autonome (BTA) de Sablé en août dernier. « C’est un plaisir de travailler dans cette brigade », a d’aord lancé le capitaine, qui a pris l’année 2017 en cours.

Plus d’interventions

Au niveau des résultats, l’année 2017 est un bon cru pour les gendarmes de Sablé; Pourtant, ils sont de plu en plus sollicité. « Le nombre d’intervention a augmenté de 10 % en 2017 par rapport à 2016 », détaille le chef de la brigade.

Le capitaine Pomié a remarqué « qu’une grande partie d’entre elles revêtent un caractère social, et qu’elles n’aboutissent pas sur une procédure. » Les gendarmes interviennent encore beaucoup sur des conflits de voisinnage ou de famille. « Les gens ont pris le réflexe de nous appeler directement. Nous jouons souvent un rôle de médiateur. »

Gendarmes au contact

Le groupe contact, soit l’équivalent d’une brigade de proximité vient d’être lancé à Sablé-sur-Sarthe. « Depuis environ un mois, chaque jour une patrouille a pour mission d’aller à la rencontre des habitants pour prendre le pouls et éventuellement faire remonter des informations. »

Une façon de renouer le lien avec la population qui jouit de « premiers retour très favorables » de la parts des commerçants et habitants. Même si dans les quartiers de la rocade et de Montreux, « le contact est plus difficile. » Le groupe de contact circule principalement à Sablé car « 80% de la délinquence constatée concerne la ville de Sablé. »

Relâchement sur la route

La sécurité routière aura été un des points noirs de ce bilan. Avec 4 morts sur les routes saboliennes et 16 accidents avec des blessés graves, le chiffres ont explosé en 2017. C’est pourquoi la gendarmerie multiplie les contrôles. Dans le viseurs des gendarmes, l’alcool et les stupéfiants. « Nous avons fait deux fois plus de dépistage de stupéfiants et les contrôles d’alcoolémie ont augmenté de 48%. »

Participation citoyenne à l’étude

Sur le modèle des voisins vigilents, la gendarmerie de Sablé est en traind’étudier la possibilité d’installer une participation citoyenne. Un moyen utile pour fair remonter des événements suspects, simplement par email. Pour l’instant, cela n’en est toutefois qu’au stade de l’étude préalable. « Nous sommes en train de cibler les quelques communes qui pourront intégrer ce dispositif. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>