Roscanvel. Parents d’élèves et enseignante entendus par les gendarmes

Les parents d'élèves de l'école Francis Mazé à Roscanvel sont restés mobilisés aujourd'hui mardi 12 septembre.

Les parents d’élèves de l’école Francis Mazé à Roscanvel sont restés mobilisés aujourd’hui mardi 12 septembre. | Ouest-France

Après la « libération » de l’institutrice hier soir par les gendarmes, enseignante et parents d’élèves ont été entendus par les gendarmes de Crozon. La première le matin, les seconds l’après-midi. Une audition très sérieuse, puisque certains parents sont restés deux heures ! Ceux-ci avaient rencontré l’inspecteur de l’éducation nationale ce matin. Mais ils n’entendent pas baisser la garde.

« Nous avons été dirigés chacun dans un bureau différent », raconte un parent d’élève après son passage à la gendarmerie de Crozon. Un passage en deux temps. Trois parents sont passés d’abord à 14 h 30, deux autres à 15 h. Chacun est sorti après son audition, et personne ne s’est revu ensuite, à part devant l’école.

Les gendarmes ont voulu connaître très précisément le déroulement des opérations, les motivations des uns et des autres, et s’il y avait eu violence envers l’enseignante.

Quant à l’entretien avec Benoît Noury, l’inspecteur de l’éducation nationale en charge de la circonscription à laquelle appartient l’école, les parents d’élèves en sont sortis déçus. « Après nous avoir donné une avalanche de chiffres, témoigne un parent d’élève, l’inspecteur nous a vanté les mérites d’une école à deux classes, voire les classes uniques. Mais nous, nous voulons garder notre troisième classe ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>