Quimperlé. Gendarmerie : Patrick Meunier, nouveau patron à la brigade

9049f177e0fd923e5a80bdc0d8689fee-quimperle-gendarmerie-patrick-meunier-nouveau-patron-la-brigade

Depuis le 1er août, le capitaine Patrick Meunier est le nouveau « patron » de la brigade autonome de Quimperlé. « J’ai toujours eu la volonté d’être militaire ». | OUEST-FRANCE

Vincent THAËRON.

Depuis le 1er août, le capitaine Patrick Meunier est le nouveau commandant de la brigade autonome de gendarmerie de Quimperlé. Il remplace Franck Bidalled.

« J’ai été photographe, puis nettoyeur-apprêteur de vêtements. Mais je m’ennuyais un peu dans le commerce. J’avais envie de bouger et d’aventures. Et comme la rigueur militaire me plaît bien… »

Alors à 30 ans, en 1998, Patrick Meunier est entré à l’école de gendarmerie de Chaumont, en Haute-Marne, pendant une année.

De 1999 à 2004, il a servi dans l’escadron de gendarmerie mobile de Chambéry, en Savoie. Avant de passer une année, de 2004 à 2005, dans la brigade de proximité de Saint-Jean-de-Maurienne, toujours en Savoie.

Même poste de 2005 à 2007, à Épernay, dans La Marne. De 2007 à 2010, avec le grade de maréchal des logis-chef, il sera dans la brigade de Fismes, toujours dans le même département.

De 2008 à 2012, avec le grade d’adjudant, il commandera la brigade de Mouzon, dans les Ardennes. Puis, pendant deux années, devenu adjudant-chef, il sera aux commandes de la brigade de Charleville-Mézières (Ardennes).

Un Rémois de 50 ans

Après avoir réussi le concours d’officier en 2013, Patrick Meunier traverse la France d’est en ouest et prend le commandement de la brigade de Douvres-la-Délivrande, dans le Calvados.

Il est donc nommé capitaine, le 1er août dernier, et devient le « patron » de la brigade autonome de Quimperlé (1). Il est à la tête d’une équipe de 25 personnes, qui sera au complet dans quelques mois. Trois gendarmes arriveront pour le 1er novembre et le dernier, le 1er février 2019.

Patrick Meunier devrait rester en poste quatre ans. Il remplace le lieutenant, Franck Bidalled, promu capitaine et parti à Orléans, comme commandant de compagnie adjoint.

Né à Reims, Patrick Meunier a 50 ans. Il est marié et père de deux garçons de 23 et 20 ans. Le plus grand a épousé la même carrière que le papa : il est garde républicain, à Paris.

Pour avoir effectué son service militaire dans les fusiliers marins, Patrick Meunier a fait ses classes à Lorient, avant d’être affecté à Brest. « Mais je n’étais pas revenu en Bretagne depuis. »

Ses premières impressions : « Ma famille et moi, nous nous plaisons ici. Concernant le travail, la charge est soutenue, mais modérée. Mais surtout, je suis satisfait des hommes qui sont sous mes ordres. »

(1) : Depuis le 1er août, avec la dissolution et la fermeture de la brigade d’Arzano, on ne parle plus de COB (Communauté de brigades), mais de brigade autonome pour Quimperlé. Cette dernière couvre les communes de Baye, Tréméven, Mellac, Querrien, Rédéné, Arzano, Locunolé, Guilligomarc’h et donc Quimperlé.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>