Quatre morts à Guiclan, près de Morlaix : ce que l’on sait à 18 h

c1275d815197fdc715e5235d79ed397b-quatre-morts-guiclan-pres-de-morlaix-ce-que-l-sait-18-h_3
Le drame a eu lieu à Kerhervé, en Guiclan, où la famille vivait depuis quelques années. | OUEST-FRANCE

Anne HERVIOU et Mickaël LOUÉDEC.

Les corps de quatre personnes d’une même famille ont été découverts ce vendredi 7 décembre, au lieu-dit Kerhervé, à Guiclan, à une dizaine de kilomètres de Morlaix. Pour la gendarmerie, l’enquête démarre. Reportage.

« On a appris la nouvelle en début d’après-midi. À Guiclan, on ne s’attendait pas à voir quelque chose comme ça… » Au bar Le Divin, au bourg de cette petite commune d’un peu moins de 2 500 habitants, c’est l’abattement. Il est 16 h 30 et une femme sort du troquet en essuyant ses larmes.

« Mort violente »

500 mètres plus loin, les gendarmes bloquent l’accès au lieu-dit Kerhervé. En contrebas, dans une des maisons du quartier, quatre corps ont été retrouvés quelques heures plus tôt. Ceux des parents, âgés d’une quarantaine d’années, et ceux de leurs enfants : une petite fille de six ans et un garçon de onze ans.

Les gendarmes, qui n’en sont qu’au début de leur enquête, parlent d’une  « mort violente, avec arme » , sans donner davantage de précisions. Le procureur de la République de Brest, Jean-Philippe Récappé, est également sur place. Les techniciens en investigation criminelle, eux, sont arrivés vers 16 h, peu de temps avant le départ du maire, Raymond Mercier. Un médecin légiste était également attendu sur place.

« On les voyait peu »

Selon le voisinage, il s’agissait d’une famille qui ne faisait pas beaucoup parler d’elle.  « Ils étaient là depuis cinq ans maximum,  glisse un voisin. On les voyait peu, seulement à la fête du quartier. »

Un voisin, empêché de rentrer chez lui, par les barrières installées par les forces de l’ordre, raconte :  « Je suis passé devant leur maison à 13 h, mais il n’y avait que les pompiers et une voisine. Les gendarmes n’étaient pas encore là. J’ai remarqué que les volets étaient fermés. »

Absents de l’école

Le couple disposait d’un grand jardin de 5 000 m2, qui lui permettait de s’adonner à la permaculture, cette technique qui s’inspire de l’écologie naturelle et de la tradition. Ils avaient ouvert leurs portes au public, en juin 2017, dans le cadre de l’opération Bienvenue dans mon Jardin.  «Je ne les ai croisé qu’une fois, à cette occasion» , confie le maire de la commune, Raymond Mercier.

L’employeur de la femme et l’école des enfants se sont inquiétés, car ils n’étaient pas présents, ni jeudi, ni vendredi matin. Les pompiers ont alors été prévenus. Ils ont contacté la gendarmerie, qui a constaté le drame. Selon nos informations, les faits auraient pu avoir été commis mercredi ou jeudi.

Source : Ouest-France

Lire également : Actu17 – Finistère : 2 adultes et 2 enfants retrouvés morts à Guiclan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>