Pont-Scorff. Les maîtres-chiens de la gendarmerie à l’entraînement

La gendarmerie a réuni ses équipes cynophiles de Bretagne, jeudi 7 novembre, à Pont-Scorff (Morbihan). Quatre exercices étaient au programme des chiens et de leurs maîtres : pistage, recherche de stupéfiants, héliportage et défense.

Exercice de défense avec le berger malinois pour entretenir son mordant.
Exercice de défense avec le berger malinois pour entretenir son mordant. | OUEST-FRANCE
Treize des dix-huit gendarmes maîtres chiens et leurs fidèles compagnons de la région Bretagne se sont entraînés, jeudi 7 novembre 2019, sur le stade Armand-Penverne de Pont-Scorff, près de Lorient (Morbihan).

L’objectif ? « Les confronter à des situations pouvant se reproduire en opération pour qu’il ne soit pas surpris », explique le chef Marion, maître-chien à Rennes. Cette journée annuelle de formation a tourné autour de différents exercices pratiques : héliportage, défense, recherche de stupéfiants et pistage.

Entente entre l’animal et l’homme

Formés pendant quatorze semaines à Gramat, dans le Lot, les maîtres-chiens et les chiens (essentiellement des bergers malinois et bergers allemands) développent une vraie complicité. « Cette entente entre l’homme et l’animal est nécessaire pour que les deux soient opérationnels. »

À partir de ses deux ans, le chien peut être apte au service. Il a droit à un entraînement quotidien, avant de mériter, quand il a 9 ou 10 ans, une retraite auprès de son maître ou d’une famille d’accueil.

Les chiens ont chacun leurs spécialités : actions de défense, recherche de billets, d’explosifs, d’armes, de produits stupéfiants, de personnes…

Cette année, ils sont intervenus sur quelque deux cents interventions. Dont des recherches de personnes disparues. « Dix-huit interventions ont été positives », rappelle le Général de corps d’armée, Alain Pidoux, commandant de la région de gendarmerie de Bretagne.

L’an prochain, « l’équipe cynophile de Rennes devrait avoir des saint-hubert ». Ces chiens ont des capacités olfactives supérieures à d’autres races. Leur particularité : ils peuvent être utilisés en milieu urbain.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>