Points clefs de la vaccination contre le Covid-19 non évoqués lors de la conférence de presse du premier ministre le 7 janvier 2021

Si vous vous posez des questions sur les trous dans la conférence du premier sinistre vous aurez la réponse dans la conclusion de l’article.

23-7

par Candice Vacle.

Le premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu, jeudi 7 janvier 2021, une conférence de presse d’une heure et quart pour faire un point sur le Covid-191. Le sujet principal qui a monopolisé une grande partie de ce temps de parole a été la vaccination. C’est la « priorité » du gouvernement, dit le premier ministre Jean Castex. Étonnamment, malgré ce long temps accordé au sujet de la vaccination contre le Covid-19, plusieurs points clefs de cette vaccination n’ont pas été évoqués ; notamment, à propos des vaccins qui seront disponibles, en France, dès janvier 2021, à savoir le vaccin ARN Pfizer/BioNtech et celui de Moderna.2

Quels sont ces points clefs de la vaccination officiellement reconnus par les institutions de l’État français dont il n’a pas été question lors de la conférence du premier ministre ?

« L’efficacité de la vaccination sur la transmission n’étant pas à ce jour connue, elle ne permet pas pour l’instant de s’affranchir des gestes barrières », écrit la Haute Autorité de Santé (HAS), le 24 décembre 20203. En bref, vacciné ou non, les mesures concernant le port du masque et la distanciation sociale seront les mêmes. Cette phrase de la HAS permet de comprendre que la vaccination altruiste (pour protéger les autres) contre le Covid-19, avec les vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna, n’a pas été prouvée scientifiquement.

Autre point non détaillé par le premier ministre et le ministre de la Santé : les effets secondaires des vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna. C’est pourtant la question principale que se pose sans doute un citoyen avant de se faire vacciner, et l’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) en a listé les effets indésirables ici. Dans l’entête de ce document est écrit : « En raison du risque de réaction anaphylactique 4 dont la manifestation la plus sévère est le choc anaphylactique, les personnes recevant le vaccin doivent être surveillées pendant au moins 15 minutes après la vaccination ».

Pour réduire la fréquence de ce grave problème, pouvant être mortel « le vaccin est contre-indiqué chez les personnes ayant présenté des manifestations allergiques graves telles des réactions anaphylactiques ».5

D’autres points majeurs mentionnés par la HAS n’ont pas été évoqués lors de la conférence de presse du premier ministre concernant le vaccin Pfizer/BioNTech.

  • Un : on ne connaît pas l’efficacité vaccinale chez les jeunes de moins de 16 ans.
  • Deux : on ne connaît pas l’efficacité vaccinale en fonction des mutations potentielles du virus.
  • Trois : « la HAS préconise de ne pas coadministrer plusieurs vaccins – notamment la grippe – car cela n’a pas encore été étudié ».6

Pour finir, il y a une importante décision sur la vaccination de O. Véran pour laquelle rien n’a été dit lors de la conférence de presse du premier ministre. En effet, dans une lettre O. Véran écrit au président du Conseil de l’Ordre des Médecins Patrick Bouet :

« La responsabilité des médecins ne pourrait être engagée au motif qu’ils auraient délivré une information insuffisante aux patients sur les effets indésirables méconnus à la date de la vaccination ».7

Cette décision interroge profondément sur la confiance que nos dirigeants portent à la vaccination contre le Covid-19 (quel que soit le vaccin), sur les effets secondaires méconnus de ces vaccins et, donc, sur la sécurité de cette vaccination. Le ministre de la Santé dédouane-t-il ainsi les médecins de leur responsabilité lorsqu’ils font un acte vaccinal ? O. Véran demande-t-il indirectement à ce que les médecins ne respectent pas l’article R4127-39 du code de la santé dans lequel il est écrit : « Les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé.Toute pratique de charlatanisme est interdite. » ?

Pourquoi ces informations sur la vaccination contre le Covid-19 n’ont pas été exposées par le premier ministre et le ministre de la Santé ? Est-ce parce que ces informations donnent des arguments contre cette vaccination ?

Candice Vacle

  1. https://www.youtube.com/watch?v=MVVIiyJQJDw
  2. https://www.youtube.com/watch?v=MVVIiyJQJDw
  3. https://www.has-sante.fr/jcms/p_3227126/fr/reponses-rapides-dans-le-cadre-de-la-covid-19-consultation-de-prevaccination-contre-la-covid-19-en-soins-de-premier-recours-phase-1
  4. https://www.doctissimo.fr/sante/allergies/symptomes-de-l-allergie/choc-anaphylactique Choc anaphylactique : « Manifestation extrême d’une réaction allergique, le choc anaphylactique est redouté à juste titre : sans injection d’adrénaline dans les minutes qui suivent l’apparition des premiers symptômes, la victime peut mourir »
  5. https://www.has-sante.fr/jcms/p_3227126/fr/reponses-rapides-dans-le-cadre-de-la-covid-19-consultation-de-prevaccination-contre-la-covid-19-en-soins-de-premier-recours-phase-1
  6. https://www.has-sante.fr/jcms/p_3227179/fr/vaccination-contre-la-covid-19-la-has-definit-la-strategie-d-utilisation-du-vaccin-comirnaty
  7. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/courrier_p._boue_vaccination.pdf

Source : Reseau International

 

Répondre à miqueu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>