Plus de 10.000 policiers et gendarmes mobilisés pour le G7

c6cdb96eac3fed397f393255c0bb9Plus de 10.000 policiers et gendarmes seront mobilisés le week-end prochain à Biarritz. – AFP

INFO BFMTV – Plus de 10.000 policiers et gendarmes vont être mobilisés pour assurer la sécurité du G7 qui se tiendra à partir de samedi à Biarritz.

Autour des chefs d’Etat et de gouvernement, et des 5000 membres des délégations, ce sont plus de 10.000 policiers et gendarmes qui seront mobilisés à Biarritz et dans les alentours le week-end prochain pour le sommet du G7, a appris BFMTV de sources concordantes. Les contours du dispositif de sécurité autour de l’événement international auquel participera notamment Donald Trump, Emmanuel Macron, Boris Johnson ou Justin Trudeau, se précise.

Dans le détail, il y aura notamment 45 compagnies de CRS engagées uniquement sur le G7. C’est habituellement le nombre de compagnies de CRS engagées sur l’ensemble de la France. Il y aura également pour assurer le maintien de l’ordre une cinquantaine d’escadrons de gendarmerie mobile. Cela représente plus de 6000 forces mobiles qui auront pour mission la surveillance de zones côtières à bord de bateaux, de zones terrestres depuis des points hauts, avec des CRS de haute montagne notamment.

Les unités spécialisées mobilisées

A ces effectifs s’ajoutent ceux des unités spécialisés comme le Raid ou le GIGN ou encore le SDLP, le service de la protection, qui aura pour charge la surveillance et la protection des chefs d’Etat ou de gouvernement. Les Brav, les brigades de répression de l’action violente, seront également mobilisées. Ces unités, composées d’une cinquantaine de policiers des BAC ou des compagnies d’intervention, ont été mises en place pour la première fois lors des manifestations des gilets jaunes à Paris. Elles ont pour mission d’intervenir rapidement et d’interpeller en cas de violences.

Entre 350 et 400 sapeurs-pompiers seront mobilisés chaque jour à Biarritz tout au long du sommet du G7. En plus des effectifs du SDIS des Pyrénées-Atlantiques, il y aura des renforts de toute la France. Parmi les effectifs de la sécurité civile, une cinquantaine de démineurs sont mobilisés pour fouiller en amont tous les bâtiments qui seront utilisés lors du sommet du G7. Des contrôles et fouilles dans les voitures seront également assurés dans la zone dite de protection par les démineurs. Contrôles qui seront ensuite effectués par des policiers et gendarmes.

Si la ville de Biarritz va être ultra-sécurisée, les autorités redoutent une convergence des luttes avec la présence de black blocs français et européens, des gilets jaunes radicalisés et des indépendantistes basques et catalans qui ont déjà annoncés leur venue. Les autorités redoutent l’infiltration de casseurs notamment lors du contre-sommet qui débutera officiellement mercredi à Hendaye et Irun, en Espagne, avec la tenue de conférences et d’ateliers auxquels doivent participer 80 organisations et associations locales. Les organisateurs ont assuré vouloir mener le combat sur le plan idéologique lors de cet événement qu’ils veulent pacifique.

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>