Pendant l’hommage national rendu ce matin à nos collègues victimes du terrorisme, l’igpn humiliait l’ensemble des personnels du ministère de l’intérieur

Pendant l’hommage national rendu ce matin à nos collègues victimes du terrorisme, l’igpn humiliait l’ensemble des personnels du ministère de l’intérieur en plaçant six fonctionnaires de police en garde à vue pour une prétendue affaire de violences policières remontant au mois d’août

img_20191008_120114Alors que la police nationale enterrait ses morts ce matin, dans le même temps, l’igpn plaçait six de nos collègues en garde à vue en pleine cérémonie d’hommage national pour une prétendue affaire de violences policières remontant au mois d’août à St Ouen.

Le syndicat France Police – Policiers en colère exige des excuses officielles pour cette innomable provocation envers l’ensemble de notre profession.

Qui a pu prendre une telle décision au moment où la France et nos collègues pleuraient leurs morts ? Comme peut-on à ce point humilier l’ensemble des personnels du ministère de l’intérieur à un moment si solennel ?

Notre syndicat France Police – Policiers en colère appelle l’ensemble des syndicats de police à faire bloc, à réagir à cette insupportable provocation et demande à messieurs Macron et Castaner de prendre des sanctions à l’encontre l’igpn.

On a assassiné une seconde fois nos collègues tombés au champ d’honneur, victimes de la barbarie du terrorisme islamiste.

 Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>