Pays viganais : un contrôle de gendarmerie à vertu essentiellement pédagogique

Pays viganais : un contrôle de gendarmerie à vertu essentiellement pédagogique

Le major Campigna et la commandant Tonanny veulent nouer des partenariats contre les conduites addictives

photo T.B.

V endredi 17 mars à 7 heures du matin à l’heure du laitier et jusqu’à 9 heures, une quinzaine de gendarmes sous les ordres de la commandant de compagnie Tonanny ont tendu leurs filets pour mener une opération de contrôle des transports scolaires.

Venus de la communauté de brigades du Vigan (COB), du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de St-Hippolyte-du-Fort, de la brigade motorisée d’Alès avec un maître-chien de Nîmes, ils ont procédé à un contrôle devant la Cité scolaire André-Chamson au Vigan.

Sur réquisition du procureur de la république d’Alès, cette opération répondait à deux objectifs, « prévention des conduites addictives et sécurité routière ».

Pour la commandant Tonanny cette opération est une nécessité même en zone rurale. Il en va de la santé publique, de la prévention et du rappel à la loi.

Résultat : trois élèves détectés, six infractions pour défaut d’équipement de sécurité dans les bus et un chauffeur qui s’est vu notifier une rétention immédiate de son permis de conduire pour consommation de stupéfiant.

Ce type d’action ponctuelle montre la volonté de lutter contre certains comportements notamment ceux qui font courir de grands risques aux enfants transportés. La faculté reconnaît que les stupéfiants diminuent les facultés visuelles et auditives, la performance de conduite particulièrement en situation d’urgence et provoque la perte de la conscience du danger.

« Nous sommes là pour éviter un drame », expliquent les gendarmes. Mais aussi pour alerter les jeunes adultes sur les dangers des produits stupéfiants qui provoquent addiction et toute une série de conséquences dont le décrochage scolaire n’est pas la moindre, troubles de la mémoire, de l’attention, dépendance… Certes ce n’est pas le seul danger qui guette les adolescents, alcool, autres facteurs de santé publique, mauvaises habitudes de vie et d’alimentation…

« Cette opération exceptionnelle qui s’est déroulée dans un bon climat de coopération tant du côté des élèves que des chauffeurs sera renouvelée ici ou ailleurs avec toujours un caractère pédagogique, préventif et dissuasif », a commenté la commandant Tonanny.

Source : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>