Oloron : ivre, il fonce à deux reprises sur les gendarmes

Oloron : ivre, il fonce à deux reprises sur les gendarmes Dans la nuit de samedi à dimanche, un chauffard ivre, âgé de 24 ans, a tenté de foncer sur les gendarmes d’Oloron.

Ce dangereux rodéo en ville s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche.

Il comparaît avec un large pansement autour de la tête. Les suites d’une arrestation très compliquée. Dans la nuit de samedi à dimanche, ce jeune homme de 24 ans a mené un véritable rodéo dans la ville, allant jusqu’à foncer à deux reprises sur les gendarmes. Il avait près de deux grammes d’alcool dans le sang. A la barre, il affirme ne se souvenir de rien. Une expertise psychiatrique a été ordonnée. Le chauffard est maintenu en détention et sera jugé le 19 février prochain.

« Je vais te fumer »

Il a d’abord menacé un premier gendarme. Ce dernier était en civil et promenait son chien à l’extérieur de la caserne. Le jeune homme s’arrête devant le passage piéton et menace le gendarme, qu’il a reconnu. « Je vais te fumer. » Il enclenche la marche arrière et fait mine de foncer sur le gendarme, donnant de menaçants coups d’accélérateur.

Le gendarme alerte ses collègues de la brigade motorisée qui vont prendre en chasse le chauffard. Ce dernier va parvenir à les semer au prix d’un périple extrêmement dangereux en ville, grillant un stop puis dépassant trois véhicules arrêtés au feu rouge de la rue Révol avant de couper la route nationale à toute allure. 

Les deux motards de la gendarmerie perdent sa trace dans les lacets du Biscondeau. Ils reviennent devant la caserne, où ont eu lieu les premiers faits. Lorsqu’ils entendent un véhicule arriver en trombe, la musique hurlant. Le même chauffeur tente de leur foncer dessus. Un des gendarmes évite le véhicule et parvient à asséner un coup de matraque télescopique sur la lunette arrière, qui éclate.

« Vous êtes un danger »

Il faudra pas moins de quatre véhicules de gendarmerie pour intercepter le fuyard dans un rond-point. L’arrestation est musclée, le forcené résiste violemment à son interpellation. Sa blessure à la tête intervient dans ce contexte.

Il est poursuivi pour six infractions en procédure de comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Pau, ce lundi. Violences avec arme (son véhicule), sa conduite dangereuse, sous l’empire d’un état alcoolique, des menaces de mort, outrages et rébellion à l’encontre des gendarmes. « Au départ, la procédure visait une tentative de meurtre », rappelle le vice-procureur Bernard Lambert. Le tribunal veut comprendre le comportement du prévenu et ordonne une expertise psychiatrique. En raison du risque de réitération, le tribunal ordonne le placement du prévenu en détention provisoire jusqu’à l’audience du 19 février prochain. « Soit vous comprenez ce qui vous est arrivé, soit vous avez un problème psychiatrique avéré, mais à défaut, vous êtes un danger et on ne prendra pas le risque de vous laisser en liberté », avertit le président du tribunal.

Source : La République des Pyrénnées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>