Nord: Méfiez-vous de l’arnaque à la clé USB dans la boîte aux lettres

FAITS DIVERS Les gendarmes du Nord alertent sur le retour de cette escroquerie, qui avait déjà fait parler d’elle par le passé

640x410_branchez-importe-quoi-ordinateurNe branchez pas n’importe quoi sur votre ordinateur. — M.Libert / 20 Minutes

  • L’arnaque à la clé USB dans la boîte aux lettres pourrait faire son retour.
  • Les gendarmes du Nord lancent une alerte sur les réseaux sociaux.
  • Ces clés USB contiennent des virus pouvant endommager les PC ou servir à voler des données.
  • Cette arnaque a déjà fait des victimes, notamment en Australie en 2016.

La curiosité est un vilain défaut. les gendarmes du Nord ont lancé un appel à la prudence au sujet d’une vieille arnaque qui « serait de retour » en France, l’escroquerie à la clé USB. Explications.

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, les gendarmes souhaitent sensibiliser le public des Hauts-de-France au cas où le phénomène devait prendre de l’ampleur et gagner la région. Pour échapper à l’escroquerie dite « à la clé USB », il suffit de faire preuve de bon sens. Ne jamais brancher sur son ordinateur un support de données dont on ne connaît pas la provenance.

Ne pas céder à la curiosité

Mais bon, parfois, c’est tellement bien fait que les plus aguerris sont aussi susceptibles de se faire avoir. Donc, si vous trouvez une clé USB dans votre boîte aux lettres ou judicieusement déposée bien en vue dans un endroit public, fuyez. Les gendarmes du Nord insistent sur le fait qu’il ne faut pas céder à la curiosité en branchant la clé sur son PC.

« C’est à ce moment que vous êtes piégé. La clé USB va en effet installer un virus, permettant l’accès à distance à toutes vos informations confidentielles », explique la gendarmerie, ajoutant que, en cas de doute, mieux valait détruire l’objet.

Des cas en Australie en 2016

Les premiers signalements de ce type d’arnaque remontent à l’année 2016. A l’époque, de nombreux habitants de Pakenham, une commune située près de Melbourne, en Australie, avaient reçu par la poste des clés USB. Le fait que les clés ne comportaient aucun signe permettant d’en identifier l’expéditeur n’avait pas empêché les destinataires de les brancher sur leurs ordinateurs.

La police australienne avait alors lancé un appel à la prudence, expliquant que les fameuses clés pouvaient gravement endommager les PC auxquels elles étaient reliées. Pour le Nord, pas de panique, aucun cas n’a encore été signalé. Pour les gendarmes, il s’agit « d’un message prudentiel » qui « ne recouvre aucune réalité délictuelle » dans le département.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>