Ne laissons pas Vinci expulser l’aéroclub de Loire Atlantique de l’aéroport de Nantes !

rHsqigeMQkTJbtn-800x450-noPad

CONTRE LA PRIVATISATION DES AÉROPORTS ET L’EXPULSION D’UN AÉROCLUB D’INTÉRÊT GÉNÉRAL
ET
POUR LA FORMATION ASSOCIATIVE AU PILOTAGE ET LA PRATIQUE SPORTIVE DE PROXIMITÉ

L’aéroclub de Loire-Atlantique (ACLA) est mis en demeure par la société VINCI de payer sous 15 jours une somme de plus de 175 000€ de loyers sous peine de saisie de ses avions !

Bien loin des capacités financières d’une compagnie aérienne privée, l’aéroclub de Loire-Atlantique (ACLA) est une association loi 1901 basée depuis 99 ans sur l’aéroport de Nantes, pour la formation au pilotage accessible au plus grand nombre et à prix abordable. L’ACLA a formé, depuis toutes ces années, des centaines de pilotes privés qui sont, pour une partie, devenus pilote de ligne, d’aviation d’affaires ou au sein de l’Armée de l’Air. L’aéroclub a également formé ces 5 dernières années plus de 260 collégiens au Brevet d’Initiation Aéronautique (diplôme de l’Education Nationale).

L’ACLA compte actuellement 3 salariés, 60 élèves pilotes (sachant que 60 autres élèves sont en liste d’attente) et est géré par des bénévoles qui donnent de leur temps.

L’aéroclub est affilié à la Fédération Française Aéronautique elle-même reconnue d’Utilité Publique depuis 1933 et chargée d’une mission de service public de promotion et de développement de l’aviation légère et sportive et la découverte des métiers de l’aérien.

Or, depuis 2 ans, la société VINCI, gestionnaire privé des Aéroports du Grand Ouest par délégation de l’Etat, tente de déstabiliser l’ACLA par tous les moyens dont la dernière action en date est une mise en demeure de payer.

La société VINCI fait fi du caractère d’Intérêt général des associations chargées de mission de service public de promotion et de développement de l’aviation légère et sportive et de formation au pilotage. C’est pourquoi, après la privatisation en cours des aéroports parisiens, à terme, ce sont tous les grands aéroports régionaux qui risquent de suivre le même chemin !

Mobilisons-nous pour soutenir l’ACLA ! Préserver l’intérêt général et les services publics de promotion et de développement de l’aviation légère et sportive, la formation au pilotage et la découverte des métiers de l’aérien grâce aux aéroclubs affiliés, par ailleurs engagés dans la Transition écologique avec l’introduction de l’avion 100% électrique*.

* l’avion 100% électrique a été présenté au Salon International Aéronautique du Bourget 2019, projet FabLab FFA soutenu par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne.

A propos de la Fédération Française Aéronautique (FFA) :
La FFA a été fondée en 1929 et contribue au développement de l’aviation légère et sportive. Elle regroupe plus de 600 aéroclubs et 42 000 pilotes. La Fédération constitue le lien entre les autorités publiques, les autorités de l’aviation civile française et la communauté de l’aviation légère. Première fédération de pilotes en Europe et deuxième au monde, elle compte également 2 200 instructeurs et éducateurs, 2 500 aéronefs et près de 600 000 heures de vol par an.

Signez la Pétition ( voir le lien ) : Change.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>