Mort du livreur Cédric Chouviat. Doit-on interdire la technique du plaquage ventral par la police ?

Après un contrôle de police le 3 janvier, Cédric Chouviat, plaqué au sol par trois policiers, est mort. La technique utilisée par les policiers est controversée et des associations demandent son interdiction.

Capture d’écran 2020-01-10 à 23.49.29

Cédric Chouviat, chauffeur-livreur de 42 ans, est décédé après une altercation avec la police, victime d’une manifestation asphyxique avec une fracture du larynx. Les policiers avaient pratiqué la technique controversée du plaquage ventral. Encore le casque sur la tête, le conducteur du scooter avait été maintenu au sol par trois policiers. Une technique de contention interdite dans plusieurs pays, comme la Belgique, ou l’État de New York aux États-Unis. Le Défenseur des droits s’est saisi d’office et une instruction va être ouverte.

Vers l’interdiction de cette technique ?

Raphaël Glucksmann, fondateur de Place publique, et Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, ont chacun demandé jeudi l’interdiction de cette technique d’interpellation policière. Pour Marion Guèmas, membre d’ACAT, une ONG de lutte contre la torture : Le ministre de l’Intérieur n’a pas besoin d’attendre l’issue d’une procédure pénale qui prendra très probablement des années, pour interdire cette pratique.

Le placage ventral limite l’usage des armes

Le commandant L.D., conseiller technique national dans l’emploi de la force, affirme au contraire que les interpellations de police peuvent amener à des conséquences corporelles qu’on ne maîtrise pas. Il y a trop de phénomènes à prendre en considération pour dire qu’il faut interdire telle ou telle position.

Olivier Cahn, chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, interrogé par La Croix, est sur la même ligne : Il faut laisser un large éventail aux policiers pour qu’ils puissent maîtriser un individu violent sans l’usage des armes.

Source : Ouest-France

L’épouse du livreur décédé Cédric Chouviat témoigne : « Ces policiers m’ont menti »

Après la mort de Cédric Chouviat, décédé après avoir subi un plaquage ventral lors d’un contrôle routier, son épouse Doria dénonce la manière dont la police a communiqué avec elle le jour du drame. Selon la compagne du coursier, les forces de l’ordre ont tenté de minimiser la responsabilité des policiers. Une enquête a été ouverte. Doria Chouviat appelle aujourd’hui à interdire l’utilisation par la police du plaquage ventral. Lire aussi l’article sur notre site : Retrouver toute l’actualité, les reportages, les enquêtes, les opinions et les débats de « L’Obs » sur notre site : https://www.nouvelobs.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>