Mort de Victorine : cet élément qui a permis aux enquêteurs d’identifier le suspect

victorine-dartois

Placé en garde à vue, un suspect âgé de 25 ans a reconnu le meurtre de Victorine Dartois, dont le corps a été retrouvé le 28 septembre dernier dans un ruisseau de Villefontaine.

Les gendarmes ont désormais un meurtrier présumé. Durant sa garde à vue mercredi 14 octobre, un suspect âgé de 25 ans a avoué le meurtre de Victorine Dartois, dont le corps a été retrouvé sans vie et immergé dans un ruisseau de Villefontaine. C’est alors qu’elle rentrait chez elle que la jeune femme de 18 ans a disparu, avant d’être retrouvée morte deux jours plus tard. Et c’est le lendemain même de cette découverte que les autorités en charge de l’enquête ont découvert les premiers indices qui les ont menés jusqu’au coupable présumé.

Comme le rapporte Le Parisien, en kiosque jeudi 15 octobre, un chien de gendarmerie a découvert dans un conteneur à poubelles des vêtements et des chaussures susceptibles d’appartenir au suspect. Des analyses ont été menées sur ces vêtements, tandis que d’autres sont toujours en cours pour les comparer avec celles retrouvées sur les effets personnels de Victorine Dartois. Toutefois, si le père de famille de 25 ans est accusé, il reste encore à établir les circonstances de la mort de la jeune femme de 18 ans.

Victorine Dartois victime d’une « mauvaise rencontre » ?

Pour une source proche du dossier, relayée par Le Parisien, la mort de Victorine Dartois « ressemble simplement à une mauvaise rencontre », au cours de laquelle le suspect « aurait visiblement tenté de l’aborder ». « Victorine était au mauvais endroit, au mauvais moment », rapporte cette source. Le suspect, père d’un enfant en bas âge et dépeint par ses proches comme « gentil, sympa », a été arrêté à son domicile mardi 13 octobre, tandis que celui-ci fait désormais l’objet d’une perquisition, précisait Boris Duffau, procureur adjoint de Grenoble, à BFMTV. C’est également après avoir entendu 130 témoins, sur plus de 600 personnes contactées que la section de recherche de la gendarmerie de Grenoble est remontée jusqu’à ce suspect.

Source : Closer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>