L’ouvrier de 20 ans percuté par un automobiliste en sortant d’une bouche d’égout est décédé

image

L’égoutier a été percuté à la tête par une voiture alors qu’il sortait de la bouche d’égout. PHOTO AFP ILLUSTRATION
L’employé d’une société d’assainissement percuté à la tête par une voiture alors qu’il s’apprêtait à sortir d’une bouche d’égout, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le quartier Bonnefoy-Lapujade, à Toulouse est décédé samedi à l’hopital Purpan.Les faits se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le quartier Bonnefoy à Toulouse.
Il était un peu plus de 2 heures du matin et les employés d’une société d’assainissement travaillaient au niveau d’une bouche d’égout. Au moment où l’un d’entre eux est remonté sur la chaussée, rue de Koufra, un véhicule Citroën Picasso est arrivé. Il n’a pas vu l’employé qui sortait de la bouche d’égout et l’a percuté à la tête devant ses collègues.

Le jeune ouvrier, très violemment touché, est retombé, inconscient, dans la bouche d’égout. Ses collègues ont dû l’en extraire dans un premier temps. Les sapeurs-pompiers et le Samu ont été prévenus à 2 h 05. Ils sont rapidement arrivés sur place où ils ont prodigué les premiers soins à la victime toujours inconsciente et dont l’état de santé n’était pas rassurant. Ce garçon de 20 ans a finalement été conduit aux urgences de l’hôpital Purpan dans un état très grave. Il y est décédé samedi.

Le jeune homme travaillait pour une entreprise d’assainissement situé à Verdun-sur-Garonne, dans le Tarn-et-Garonne. Contactée, la société, très touchée par le drame, s’est refusée à tout commentaire.

Sur les lieux, les policiers ont procédé au contrôle du conducteur de la voiture. Il s’est avéré qu’il était positif à la consommation d’alcool avec un taux de 0,42 gramme d’alcool dans le sang. Un taux qui n’est ni contraventionnel (0,5 gr), ni délictuel (0,8 gr). Cet homme de 47 ans a été placé en garde à vue dans la foulée. Vendredi soir, il a été déféré au parquet. Cet homme de 47 ans, inconnu de la justice, a été laissé libre mais placé sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Les policiers ont procédé sur place aux relevés et constatations d’usage afin de comprendre comment cette voiture a pu se retrouver au-dessus de la bouche d’égout ouverte.

La brigade des accidents et des délits routiers va passer le véhicule au peigne fin afin de déterminer si un problème technique aurait pu empêcher son conducteur de garder le contrôle. Comme toujours, des prélèvements sanguins ont été réalisés afin de détecter la présence éventuelle de produits stupéfiants.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>