LOIRE. Feurs : la pollution retarde les travaux de la nouvelle gendarmerie

Le chantier devait démarrer cet été. Mais la découverte d’une pollution aux hydrocarbures a repoussé de six mois le début des travaux.

Photo Blandine Baudier

Photo Blandine Baudier

Programmé au début de l’été, le lancement des travaux de la future gendarmerie de Feurs a pris du retard. La faute à une pollution du terrain, situé à l’entrée nord de la ville, route de Roanne, à l’emplacement d’une ancienne station-service. « Lors de la première opération de terrassement, en mars dernier, de fortes odeurs d’hydrocarbures se sont fait sentir. Des expertises ont été nécessaires, et la terre va devoir être traitée, mais nous n’avons aucune inquiétude concernant le projet  », rassure le colonel Jean-François Morel, commandant du groupement de Gendarmerie de la Loire.

« Les phases de dépollution et les travaux de préparatoires vont être réalisés sur le dernier trimestre 2015, pour débuter le chantier de construction fin 2015 ou début 2016 », explique Jérome Nuiry, directeur général de la société Thomas (Montrond-les-Bains), investisseur de ce projet. La livraison devrait ainsi être réalisée au printemps 2017. Le coût de cet aléa avoisine néanmoins les 150 000 euros.

Source : Le Progrès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>