L’heure de la retraite pour le gendarme Félizat

De gauche à droite : le capitaine Christian Desbins, le gendarme Dominique Félizat, son épouse, Sophie, et le colonel Éric Chuberre. - De gauche à droite : le capitaine Christian Desbins, le gendarme Dominique Félizat, son épouse, Sophie, et le colonel Éric Chuberre. - dr

De gauche à droite : le capitaine Christian Desbins, le gendarme Dominique Félizat, son épouse, Sophie, et le colonel Éric Chuberre. – dr

Je vous mentirais si je vous disais que cela me laisse indifférent, que ça ne me fait rien de partir. On ne passe pas 35 ans en gendarmerie sans que toute notre existence n’en soit modifiée. Le gendarme Dominique Félizat a la gorge serrée quand il prononce ces mots. Ses collègues, ses amis, sa famille étaient réunis jeudi soir à l’escadron de gendarmerie mobile de Blois pour fêter son départ en retraite.

L’occasion pour son supérieur, le capitaine Christian Desbins, chef du Centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG), de revenir, non sans humour, sur une carrière bien remplie. Dominique Félizat est originaire de Franche-Comté. En octobre 1980, il intègre l’école de gendarmerie de Châtellerault. Sa première affectation sera au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Blois. En 1984, il intègre la brigade de Vineuil (aujourd’hui en zone police). Il y passera 16 années. « Je ne vous le cacherai pas, c’est de loin ma meilleure affectation […] J’y ai rencontré des gens formidables », indique le gendarme Félizat.
En 2000, il rejoint la brigade de Mer, avant de retourner à Blois, en 2010, à la cellule renseignement du CORG. « Vous avez été très apprécié par vos chefs mais aussi par l’ensemble des personnels du groupement du Loir-et-Cher auxquels vous avez toujours su apporter des conseils judicieux et avez fait preuve d’une écoute sans faille », a insisté le capitaine Desbins. Des propos relayés par le colonel Éric Chuberre, commandant du groupement de Loir-et-Cher, soulignant l’investissement et les compétences de cet analyste renseignement.
Petit-fils de gendarme, fils de gendarme, Dominique Félizat est marié avec Sophie depuis plus de 37 ans, avec laquelle il a eu trois enfants. Sa retraite bien méritée, il va la passer dans un endroit qui lui est cher : Vineuil.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>