Le Pandore et la Gendarmerie : riposte judiciaire dans le milieu gendarmique

bandeau-Asso-APG-1024x91

Le 28 août 2017 Profession-Gendarme publiait un communiqué du président MARTINEZ président national de l’UNPRG mettant en cause la société PRESSE MEDIA COMMUNICATION et son dirigeant Jérémy Armante.

Par l’intermédiaire de leurs avocats Maîtres Robin BINSARD et Thalita LE BEL ESQUIVILLON nous publions ci-dessous le droit de réponse de Jérémy Armante et de sa société PMC :

M. Jérémy ARMANTE et la société PRESSE MEDIA COMMUNICATION ont été mis en cause au sein d’un article intitulé « « Communiqué du président de l’UNPRG » publié le 28 août 2017 sur le site internet de PROFESSION GENDARME.

Cet article prétend que PRESSE MEDIA COMMUNICATION et M. JEREMY ARMANTE démarcheraient illégalement des clients de l’ESSOR DE LA GENDARMERIE et de l’UNPRG, et que des « suites judiciaires (…) aussi bien au pénal qu’au civil pour utilisation frauduleuse de nos fichiers et pour concurrence déloyale » seraient en cours.

M. Jérémy ARMANTE et la société PRESSE MEDIA COMMUNICATION contestent chacune de ces allégations, lesquelles sont manifestement inexactes, infondées et calomnieuses. Les allégations de démarchage illicite figurant au sein de l’article litigieux ne sont ni démontrées, ni même circonstanciées. A l’inverse, force est de constater que près de deux années après la publication de l’article litigieux, ni M. Jérémy ARMANTE, ni PRESSE MEDIA COMMUNICATION n’ont été condamnés pour un quelconque démarchage illicite, pas plus que pour l’utilisation frauduleuse d’une base de donnée.

En tout état de cause, la publication par voie de presse d’allégations inexactes, constitutives d’infractions pénales et de violations du code de commerce, constitue une diffamation ainsi qu’une violation grave et insoutenable de la présomption d’innocence. En conséquence, M. Jérémy ARMANTE et la société PRESSE MEDIA COMMUNICATION indiquent, par l’intermédiaire de leurs avocats Maîtres Robin BINSARD et Thalita LE BEL ESQUIVILLON, qu’ils entendent utiliser toutes les voies de droit nécessaire afin de faire rétablir leur honneur et leur réputation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>