Le chef Mekil a fait vibrer le stade de France ! (Portrait et vidéo)

Capture d’écran de France TV le chef Mékil au stade de France chante Oasis devant 80000 personnes
Afin de rendre hommage aux victimes des attentats de Manchester et de Londres à l’occasion d’une rencontre amicale entre l’équipe de France de football et l’équipe d’Angleterre, il a chanté avec sa guitare devant 80000 personnes “Don’t look back in anger “, un morceau culte du groupe britannique Oasis qui a été repris en chœur par les supporters britanniques. En tenue de la Garde Républicaine qui tranchait avec sa guitare électrique, n’hésitant pas à se déhancher, mais avec retenue,  ce garde républicain qui a fait vibrer ce mardi soir le stade de France est devenu la star d’un jour! La Gendarmerie a reçu de nombreuses sollicitations de journalistes pour savoir qui est ce gendarme musicien!  Une dizaine d’interview ce mercredi et plusieurs plateaux télé.

Attentats en Angleterre : l’hommage de la Garde républicaine au Stade de France

Il s’appelle Jean-Michel Mekil , a 43 ans, est maréchal des logis-chef au sein de la musique de la Garde républicaine, qui appartient au 1er régiment d’infanterie.
Mékil tromboniste
Le chef Mékil, tromboniste à la Garde Républicaine (Photo Garde Républicaine)

  Tromboniste depuis 2002 à la Garde Républicaine, ce cht’i  a débuté la guitare à 17 ans et est autodidacte. Il a appris seul dans l’optique de passer le CAPES pour enseigner précise RMC sur son site et a donné quelques représentations quand il était jeune. Comment s’est -il retrouvé à jouer de la guitare et à chanter au stade de France? “La Fédération française de football nous a demandé après l’attentat de Manchester si nous pouvions jouer cette musique avec un objectif clair : ne pas réaliser une prestation à la Française”, répond le gendarme en précisant que normalement  “c’est une chanson rock faite pour être jouée par quatre personnes.” “Des essais ont été faits et le chef de la musique s’est demandé s’il y avait un intérêt à intégrer un chanteur et une guitare et comme il  savait que je jouais de la guitare, il ma demandé si je pouvais assurer” raconte le musicien gendarme qui s’est alors mis à répéter!

Avec le succès que l’on sait.

“Se retrouver devant 80.000 personnes, devant le président de la République, devant des délégations étrangères, c’est un moment assez vertigineux” commente t-il en se disant “fier d’avoir participé à ce projet et d’avoir montré une facette différente de la Garde républicaine.”

De nombreux Français, et de très nombreux gendarmes ont été très fiers de lui.  Merci à lui!

D.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>