Le baiser de Judas de Macron

Summum-titre

Traitre prosterné sur le cercueil de l’une de ses propres victimes

Avez-vous lu ce passage du Figaro : Macron a reçu à l’Élysée la famille de Samuel Paty lundi 19 octobre dans la matinée et lui a exprimé ses condoléances. Il a témoigné de son soutien à ses proches.

Après le massacre du colonel Beltrame, son frère Cédric et sa maman se sont exprimés devant les caméras de RTL. J’ai même surpris l‘un ou l’autre sourire qui m’a déconcertée, je l’avoue. Pour la cérémonie des hommages, maman était passée chez le coiffeur se faire faire des bouclettes (sic). Le baveux qui tenait le micro ne cessait pourtant de nous répéter que, par égard pour ses proches, les caméras étaient interdites. Elles n’ont cependant pu contourner le visage de macronescu venu consoler la famille. Maman Beltrame lui répondait, une jolie fleur piquée dans une torsade de cheveux.

Craignant, en couchant ces lignes, avoir heurté la sensibilité de la maman  et celle de beaucoup de compatriotes, j’ai consulté une “collègue” qui m’a rapidement rassurée :

Je suis moi aussi en rage contre les familles de victimes de l’islam, qui non seulement acceptent la présence des officiels mais leur parlent avec déférence au lieu de leur cracher à la gueule ! (la gueule, et non la figure, vous avez relevé?) A leur place soit je refuserais leur présence aux obsèques, en m’expliquant largement auprès des médias qui pour une fois ne zapperaient pas le scoop… soit, j’attendrais les obsèques pour les vilipender devant la France entière … avant que micros et caméras soient coupés, ce qui donnerait à réfléchir aux moutons et aux autruches, tant sur Macron que sur ses complices médiatiques.

Troisième variante, comme toi je ferais un séjour en prison (voir plus bas) pour avoir osé venger un des miens ; ce qui est sûr c’est que je n’accepterais jamais de me coucher devant cet imposteur.

Agir ainsi c’est tuer leur enfant une seconde fois! (Merci, Josiane F.)!

Une maman qui perd son enfant brutalement, particulièrement lorsqu’il subit une telle torture, est cassée, blessée dans le plus profond de son âme. La perte est tellement douloureuse qu’elle tombe dans une sorte de coma, est placée sous médocs pour arriver à se lever le matin, ne peut plus rien avaler, ni boire, ni manger. Ni vivre, en fait.

Personnellement, mes cheveux, je me les serais déjà arrachés de douleur depuis belle.

Judas a visiblement un impact sur la population, arrive à les impressionner. Il suffit de voir les foules de campeurs qui se pressent pour l’apercevoir lors qu’il sort à vélo du Fort de Prétention

Je pense que je sais ce que je ferais, si ces Désastres pour la France (DPF) touchaient à un seul cheveu de l‘un de mes enfants. Et ce ne serait pas de me faire interviewer par RTL. Ni de gravir les marches du palais. Je serais probablement déjà au trou depuis des heures. Attendant mon procès pour attentat sur un représentant du pouvoir.

Aujourd’hui, la pauvre famille de Monsieur Paty se montre discrète. Aucun interview, pas de photos. Le chagrin silencieux d’une famille française anéantie par l’islam et ses abjects protecteurs.

Vous déplacer pour aller voir le meurtrier de votre mari ? C’était à ce galopin (tout président qu’il est) de bouger.

Le papa de la petite Estelle aurait-il accepté de se déplacer pour rendre visite á l’assassin de sa petite fille ?

Chacun sait que Macron paie pour que l’on vienne le voir

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/video-emmanuel-macron-et-le-petit-maxime-a-bregancon-une-rencontre-pas-si-impromptue_418144

Et nous savons – seul élément positif, voire jouissif  – que macron ch.. dans son froc. A peine campé sur les lieux du crime pour une déclamation plus simulatrice encore que d’habitude, un journaliste de l’Associated Press a vu trois ambulances arriver sur les lieux, des policiers lourdement armés entourant la zone et des fourgons de police bordant les rues. Peur.

Arrogant-le-petit (1 m 72) voulait témoigner de son soutien ? Et comment donc, monsieur M. ? Avec des phrases creuses ? Des émotions simulées ? Soutenir la famille du dernier de nos martyrs serait d’expulser au plus vite (« dans les prochaines heures ? ») tous ceux qui assassinent les Français. Qui les égorgent, les violent, les écrasent avec une voiture volée, les explosent, les privent à jamais de ceux qu’ils aiment. Et non de convoquer les familles dans votre palais.

« Ils ne passeront pas” 

Une chose est certaine, c’est moi qui ne passerai jamais la porte de votre château, même pour un million, une légion d’honneur et la reconnaissance de la République.

Anne Schubert

Source : Le Blog de Thérèse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>