Lavelanet. Taux inchangés et nouvelle gendarmerie

Conseil municipal

À la majorité absolue, le conseil municipal a validé le projet de la commune à se porter maître d'œuvre de la construction de la nouvelle gendarmerie./Photo DDM. À la majorité absolue, le conseil municipal a validé le projet de la commune à se porter maître d’œuvre de la construction de la nouvelle gendarmerie./Photo DDM.

Marc Sanchez, le maire, a ouvert la séance du conseil municipal par la lecture de l’ordre du jour, avec une parenthèse en citant l’objet concernant la signature d’une convention avec le Stade lavelanétien rugby pour féliciter «le Stade champion des Pyrénées et dans six semaines champion de France».

Approbation du compte administratif 2013, du compte de gestion 2013 des trésoriers, affectation des résultats 2013, adoption de budget primitif 2014… Les votes des différents budgets et comptes de la commune, tous obtenus à la majorité absolue, ont occupé une grande partie de l’ordre du jour du dernier conseil municipal. Beaucoup de chiffres ont rythmé la séance, ponctuellement commentés par le maire et également André Carbonnel, comptable, dont ceux des taux d’imposition qui restent sur la ligne de 2013 : taxe d’habitation, 12,01 % ; taxe foncier bâti, 18,88 % ; taxe foncier non bâti, 61,30 %. «Tout ce qu’il y a dans ce budget est réel, précise le maire. Les dotations et participations sont en diminution, un effort est fait pour poursuivre le désendettement avec une gestion rigoureuse dans les dépenses et les recettes… De gros projets sont à réaliser, le budget 2014 s’est fortement positionné pour le futur hôpital.»

La nouvelle gendarmerie a donné lieu à un débat dans la mesure où le conseil était appelé à valider ce projet que souhaite désormais porter la commune, suite à l’échec de celui porté par des investisseurs depuis 2008. «Ne serait-il pas mieux de rénover les locaux actuels ?» questionnait Franck Antini.

Marc Sanchez expliquait alors les problèmes et dans quelle situation devaient travailler les gendarmes.

Yves Paubert plaidait la vie pas possible dans ces locaux. «Il faut que nos gendarmes puissent travailler dans de bonnes conditions, nous avons besoin de cette sécurité, au même titre que la santé avec le nouvel hôpital, précisait Marc Sanchez. Nous veillons à ce que ce projet n’entame pas le budget local ; aujourd’hui, on n’est pas dans la construction, il s’agit que la commune se porte maître d’œuvre.» L’accord est donné à la majorité absolue.


174 000 euros de subventions

Les subventions aux associations ont été votées à la majorité absolue, mais parfois sans les élus, nombreux sont, en effet, impliqués dans certaines d’entre elles. Ainsi, le maire Marc Sanchez est sorti lorsqu’il s’est agi de voter la subvention du KCPOM, «je préfère sortir même si je ne suis ni membre ni concerné». Une voix a voté contre. Dans la mesure où la subvention du Stade lavelanétien rugby dépasse 20 000 euros, exactement 23 506 euros, il sera signé une convention définissant les conditions de son utilisation. La liste est consultable en mairie.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>