La valse à trois temps des fossoyeurs de la France, notre patrie

eric-zemmour-convention-droite-300x182 Resized

Le discours d’Eric Zemmour, prononcé lors de la convention de la droite et diffusé en direct sur la chaîne d’information LCI, a suscité selon les médias près de 400 saisines auprès du CSA à la suite de « propos xénophobes et islamophobes » exprimés par le polémiste. C’est le premier temps.

Un certain nombre de journalistes, aux ordres du pouvoir, soumis à l’islam et donc collabos de la destruction de notre héritage, hostiles à Eric Zemmour se scandalisent et lancent l’hallali contre lui. Parmi eux, ceux de la Société des journalistes (SDJ) du Figaro, l’un de ses employeurs, qui a interpellé la direction du quotidien car ils « ne veulent pas être associés à ses provocations ». C’est le deuxième temps.

Enfin, le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête pour « injures publiques en raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence ». C’est le troisième temps.

Chacun peut constater l’efficacité et la rapidité de réaction d’un système aux rouages bien huilés pour faire taire les lanceurs d’alerte qui se lèvent pour crier, avec leurs mots propres, une vérité dérangeante et désespérante. Mais « en France, on laisse au repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin ». Nos élites politiques qui, depuis longtemps ont oublié la France et son peuple n’ayant dans leur bouche que le mot de république, ont choisi d’ouvrir notre patrie à l’islam et ont, malgré l’évidence de son incompatibilité avec la démocratie en raison notamment de sa nature violente, totalitaire et conquérante, baissé les bras devant l’inacceptable. Alors, les déclarations, les propos, les discours qui dénoncent ce laxisme, voire cet accompagnement de l’islamisation criminelle de la France – contre la volonté des Français méprisés et jamais consultés – seraient même, selon certains, nauséabonds ! Mais n’est-ce pas, au contraire, ce laisser-faire, voire cet accompagnement du remplacement de peuple qui est nauséabond, révoltant et à vomir ? Nos dirigeants sont-ils conscients que sur le plan démographique, une arme redoutable, plus d’un habitant sur cinq et une naissance sur trois sur notre territoire sont déjà d’origine extra-européenne ? C’est cette ignominie qu’il faut stopper. C’est cette ignominie qui est à vomir ! Car ce remplacement de peuple en cours n’est pas une théorie ou une idéologie comme certains veulent le faire croire. Ce n’est qu’un constat.

Les propos tenus par Eric Zemmour dérangent, en effet, mais la « radicalité » exprimée dans son discours révèle, en fait, l’expression d’un instinct de survie poussé à vif et le niveau de désespoir atteint qui est partagé par des millions de citoyens qui souffrent dans le silence, pour l’instant, d’une situation insupportable. Et sa « radicalité » n’est, finalement, que le miroir d’une réalité qui est, elle, radicale. C’est cette réalité que ne veulent pas voir tous ces censeurs qui est radicale. Et ils en sont responsables et coupables.

Car qui sont les responsables des tueries qui ont frappé notre pays ? Qui est responsable de cet apartheid de certains quartiers évoqué par un Premier ministre alors que ces derniers ont été vidés de ses autochtones par la pression, les menaces et l’impossibilité de vivre ensemble en terre devenue étrangère ? Qui est responsable de la désertion massive par les juifs des quartiers à forte et récente concentration musulmane ? Pourquoi un manifeste contre le nouvel antisémitisme a-t-il été signé par 300 personnalités, en 2018, si ce n’est pour dénoncer une épuration ethnique à bas bruit et le silence des médias, les mêmes qui aujourd’hui s’acharnent sur celui qui se dresse pour crier une vérité dérangeante ? Qui sont ceux qui caillassent nos forces de l’ordre et nos services de secours en intervention et cherchent même à les tuer ? Qui sont les responsables de ces agressions ou attaques au couteau devenues quasi-quotidiennes avec leur lot de morts et de blessés que l’on cache dans la rubrique des faits divers alors qu’ils sont commis au nom d’une idéologie mortifère ? Par ailleurs, qui peut nier la volonté d’afficher sa présence et sa différence culturelle par des pratiques vestimentaires qui ne sont pas les nôtres, sans compter la collaboration des pouvoirs publics dans l’institutionnalisation de pratiques barbares dans l’abattage des animaux avec les risques sanitaires qu’ils impliquent ? Il faut bien le dire, la France est aujourd’hui, à l’image de la cathédrale Notre-Dame de Paris, défigurée et martyrisée.

Les propos tenus par Eric Zemmour seraient islamophobes ! Mais tous les patriotes sont islamophobes ! Avec raison ! Car l’islamophobie n’est pas engendrée par des préjugés, par xénophobie ou par racisme. Non, elle est engendrée par la raison, le bon sens. Elle est provoquée précisément par la teneur des textes fondateurs de cette religion et par les carnages que leur application radicale produit à travers le monde. Et le déni de réalité dont se rend coupable l’Etat et les médias soumis, assistés d’associations orientées sur le plan ethno-culturel est grave et criminel car c’est dorénavant l’avenir de la nation et la vie même des citoyens français qu’ils mettent en danger. A force de ne pas vouloir l’admettre, ils récolteront, pour le malheur de la France et des Français, une libanisation du pays et une guerre contre ceux qui l’envahissent et qui ne cahent pas leur objectif et leur volonté d’instaurer le califat mondial.

C’est pourquoi, devant ce déchaînement d’opprobre et de haine manifesté contre Eric Zemmour parce qu’il ose dénoncer avec ses mots cette dérive qui conduit au drame et ose dire sa vérité, les Volontaires Pour la France et le Cercle des Citoyens Patriotes saluent son engagement pour la défense de notre identité et l’assurent de son entière solidarité et de son total soutien dans ce combat qui nous est commun et qui doit mobiliser tous les patriotes. La rançon de cette mobilisation contre la soumission c’est d’être catalogué à l’extrême-droite par tous les fossoyeurs de notre France charnelle, ce qui est ridicule. En réalité, ce sont eux les extrémistes car ils participent à la destruction de la nation. N’est-ce pas la trahir que de la laisser se fracturer et de ne rien faire contre cette islamisation criminelle ?

C’est notre droit le plus légitime de vouloir défendre notre identité. C’est notre devoir le plus évident de vouloir affirmer notre droit à la continuité historique de notre peuple. C’est un droit qui ne peut pas nous être dénié ni nous être contesté par quiconque pour une raison simple : le droit de défendre son identité est un droit de l’homme ; le droit de défendre son identité fait partie des droits de l’Homme.

                Général Antoine MARTINEZ                                      Général Christian PIQUEMAL

       président des Volontaires Pour la France                     président du Cercle des Citoyens Patriotes

Source : Les Volontaires Pour la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>