La nouvelle caserne de gendarmerie livrée jeudi prochain

image: http://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2016/09/23/201609231546-full.jpg

Dernière réunion de chantier hier pour l'architecte Marc Lalanne et les propriétaires du site, Pierre Brouard et Patrick Holtzer (de gauche à droite)./Photo DDM

Dernière réunion de chantier hier pour l’architecte Marc Lalanne et les propriétaires du site, Pierre Brouard et Patrick Holtzer (de gauche à droite)./Photo DDM

image: http://www.ladepeche.fr/images/pictos/image-zoom.png

Route haute de Farrou, le chantier de la nouvelle caserne s’achève. Les clefs seront remises aux gendarmes le 29 septembre, soit un jour avant la date initialement prévue. La réalisation est remarquable.

L’été dernier, en reprenant le projet, longtemps abandonné, de la construction de la nouvelle caserne de gendarmerie, Patrick Holtzer et Pierre Brouard s’étaient engagés à livrer le bâtiment le 30 septembre 2 016. Ce qui sera fait. avec un jour d’avance. Les clefs seront remises aux gendarmes par les deux propriétaires, à travers la SCI du Haut Farrou, jeudi prochain, 29 septembre. «Nous avons pu tenir les délais grâce aux études que nous avions réalisées en amont de la reprise et à la réactivité des entreprises, aveyronnaises, qui ont œuvré en respectant les engagements» soulignent-ils. Et ils louent aussi la qualité de leur travail.

Une belle réalisation. Nous pouvons en témoigner, à travers la visite des lieux que nous avons faite hier, en avant-première. Une gendarmerie moderne, fonctionnelle, répondant aux dernières normes. «Nous avons répondu complètement au cahier des charges pour les constructions, avec le respect de la RT 2 012, ou 2 010 pour les pavillons qui étaient déjà construits» explique Patrick Holtzer. Il insiste aussi sur le soin apporté aux abords. Ainsi sur le bâtiment voisin, ex Jeanot Lou Paysan, le nom a été effacé. «Cela fait plus propre.»

L’attention est même allée jusqu’à mettre des couleurs gaies dans la salle où peuvent être reçus des enfants entendus comme victimes. À côté, les deux cellules de garde à vue pourraient être presque accueillantes…. Presque. Nous sommes quand même dans une gendarmerie.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>