La marque « association gendarmes et citoyens » utilisée pour commettre une importante escroquerie aux encarts publicitaires.

AGC2

«L’ association gendarmes et citoyens » impliquée dans une vaste escroquerie aux encarts publicitaires.

Selon ARMEE-MEDIA qui a publié un communiqué de l’ association Gendarmes et Citoyens,  la sté ACPAS,  une agence de publicité qui avait passé contrat et qui travaillait avec cette association, aurait commis sous son nom des escroqueries de  plusieurs dizaines de milliers d’euros

Dans son édition du 22 octobre sous le titre : «Le faux gendarme détourne 15M€ » Le Parisien publie un article relatant une importante escroquerie de la société ACPAS (agence centrale de publication administrative et sociale) qui utilisait le nom de l’Association Gendarmes et Citoyens pour commettre ses malversations. En juillet 2012l’Association Gendarmes et Citoyens a signé un contrat avec la société ACPAS. Dans des conditions bien précises de démarchage, il était convenu de vendre à des annonceurs, sollicités par ACPASdes pages dédiées à leur publicité. Dans notre magazine mensuel, numérique et gratuit, nous avons publié la totalité des encarts publicitaires qui nous avaient été adressés par ACPAS.
L’article du Parisien laisse entendre que des sommes énormes ont été escroquées auprès d’un nombre très important de sociétés ou entreprises.
Président de l’Association Gendarmes et Citoyens je peux affirmer que la très grande majorité des fonds encaissés par notre association, 51 000 euros,a été utilisée pour venir en aide à des familles de gendarmes touchées par des deuils, des maladies ou dont les enfants handicapés avaient besoin d’aide31 000 euros. Une petite partie était utilisée pour le fonctionnement de l’association  et une somme importante qui constituait une réserve a été saisie le 11 0ctobre 2013 par le tribunal de grande instance de Paris, 14 344 euros, sur les comptes courant et épargne de l’association. La totalité est infime par rapport au chiffre de 15M€ évoqué par Le Parisien. J’attends la convocation du service de police saisi pour apporter tous les éléments de nature à établir notre bonne foi.
Il est clair qu’un abus de confiance caractérisé a été commis à l’encontre de l’Association Gendarmes et Citoyens, de nature à nuire gravement à son renom. Comme tous les membres, je suis consterné d’apprendre que l’usage abusif de notre marque a permis de commettre des escroqueries aux encarts publicitaires. L’AG&C est constituée uniquement de bénévoles qui ne perçoivent aucune rétribution pour leur activité.
Christian Contini, président de l’Association Gendarmes et Citoyens

 Lire également sur Le Parisien (article réservé aux abonnés) : Le faux gendarme détourne 1,5 M€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>