La France aux ordres de l’Amérique ?

Armée-française-EstonieDécidément les dieux de l’Olympe n’ont aucun respect pour ce pauvre genre humain et ils s’amusent à les manipuler comme des pions, les laissant dans l’ignorance de leurs projets : les médias « mainstream » se sont bien garder d’en souffler mot, savez vous que des unités françaises sous pavillon de l’Otan, ont été déployées dans un état balte, à la frontière Russe ?

Depuis quand la Russie est-elle un danger pour notre pays ? De Gaulle avait quitté l’OTAN car il ne voulait pas que des soldats français puissent êtres engagés sous commandement étranger, ou plus exactement américain, contre les intérêts de la France. Or c’est exactement ce qui est en train de se passer : alors que la Russie ne menace aucun de nos intérêts, ni militaire, ni économique, par veulerie imbécile, par manque de discernement politique et obscurantisme intellectuel, nos gouvernants à courte vue se sont installés dans les bagages des Américains, contre les intérêts de notre pays. La Russie de Poutine n’est plus le diable bolchevik dont on ne pouvait partager le repas qu’avec une très, très longue fourchette. Tout au contraire, c’est redevenu un voisin fréquentable avec qui nous partageons le même continent et avec qui nous pouvons partager et exploiter d’immenses richesses ; un voisin qui plus est francophile, qui partage la même culture et la même foi que nous.

Par la duplicité, l’impéritie, l’idéologie fallacieuse de nos dirigeants depuis bientôt 50 ans, notre pays n’est plus, loin s’en faut la 4 quatrième puissance mondiale, notre armée n’est même plus capable de protéger nos frontières et seule notre force de frappe atomique, tant décriée, passe encore pour un bouclier crédible…

Ce déploiement de troupes, même s’il n’est que symbolique, est grave car diplomatiquement il montre que la France considère la Russie comme un ennemi potentiel, alors qu’il n’en est rien.

Il faut se poser la question du suivisme de nos dirigeants : les États Unis se veulent les gendarmes du monde, pour y défendre leurs seuls intérêts et pour des intérêts commerciaux, ils n’hésitent pas à déclencher des guerres, à ruiner des pays avec un lourd tribut humain : ils ne sont promoteur du « droit des peuples à disposer d’eux même », que sous réserve qu’ils entrent dans leur clientèle exclusive. J’ai le plus grand respect pour les GI qui sont venus mourir en France, mais cette reconnaissance ne s’adresse qu’aux soldats ; car je n’oublie pas les réticences de leurs politiques qui ne sont intervenus que très tardivement dans le deuxième conflit mondial, « business » oblige, et principalement sur des considérations stratégiques commerciales.

Pour ceux qui suivent un peu la géopolitique, on constate que ces 50 dernières années, les États Unis ont été mêlés, quand ils ne les ont pas provoqués, à un certain nombre de conflits qui ont déstabilisés une partie du Moyen-Orient et par rebond l’Afrique, certains pays d’Asie ou d’Amérique du sud et centrale. On constate également qu’après avoir déclenché les hostilités, partout les américains se retirent sur la pointe des pieds, laissant les pays exsangues et déstructurés, en plein chaos, sans avoir obtenu de réelle victoire militaire sur le terrain., comme on le voit en Afghanistan, en Syrie… !

L’histoire nous a montré pourtant, c’est sans doute pour cela qu’ils veulent la supprimer des programmes, qu’en politique il n’y avait pas d’amis, seulement des partenaires occasionnels, le temps qu’ils ont des intérêts communs. Or il faut être aveugle pour ne pas voir que les intérêts américains sont incompatibles avec les nôtres.

Nos « élites gouvernantes » deviennent dangereuses pour la Nation, au nom d’un mondialisme dirigé par la finance Américaine, ils renient non seulement nos alliés naturels mais agissent contrairement à nos intérêts économiques et culturels :Ces tristes sires qui se sont emparés du pouvoir ne sont en fait que les mercenaires de la finance internationale et apatride.

Les traités irréfléchis et le suivisme stupide nous ont fait entrer, sans préparation, dans les deux derniers conflits mondiaux, avec les résultats que l’on connaît Les américains ont voulu prendre notre place en Indochine, ils ont soutenu le FLN en Algérie et intriguent dans les pays d’Afrique francophone riches de matières premières…Mais nos élus sont amnésiques à moins que ce ne soit pire !

Michel Roger – VPF Ile de France

Source : Volontaires Pour la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>