INCHY-EN-CAMBRÉSIS La voiture des cambrioleurs percute un véhicule de gendarmerie

Nous venons d’apprendre qu’un accident de la circulation avait eu lieu ce mercredi, en milieu d’après-midi, à Inchy. Deux véhicules seraient impliqués : une voiture de gendarmerie… et celle de cambrioleurs présumés.

IMG_2399

INCHY-EN-CAMBRESIS. Pour le coup, cet épisode là fera date dans l’histoire des gendarmes contre les voleurs  : le scénario est sans accro, ou presque, comporte tôles froissées et visages ecchymosés, puis surtout, les brigands se font pincer. D’ailleurs, comme le signe extérieur d’une opération singulière, le colonel Philippe Mirabeau, patron des gendarmes du Nord, a fait le déplacement jusqu’à Inchy-en-Cambrésis, petite commune située entre Caudry et Le Cateau-Cambrésis. Là où s’est déroulée « l’affaire », ce mercredi en milieu d’après-midi. Voilà pour les circonstances de temps et de lieu.

Deux suspects restent coincés

L’action  ? Avant 15 heures, l’alarme d’une habitation se met en branle. La maison se situe derrière un bâtiment industriel, rue des Jésuites, à l’abri des regards indiscrets certes, sauf que dans les parages, patrouille une équipe de gendarmes. Sitôt l’alarme déclenchée, les militaires du peloton de surveillance et d’intervention et une unité de Caudry sont dépêchés sur les lieux. Et bingo ! Quatre hommes, encagoulés, sont toujours sur le site.

À l’instant même où arrive le premier véhicule bleu, les individus grimpent dans leur voiture et foncent sur la patrouille. L’accident est inévitable, la voiture des quatre hommes s’immobilise, celle des forces de l’ordre aussi. Les deux passagers avant prennent la fuite alors que ceux situés à l’arrière demeurent coincés – la bande a commis l’erreur d’opter pour une trois portes. Une première vague d’interpellations a lieu, l’autre survient un peu plus tard ; les deux fuyards sont interceptés alors qu’ils traversent les jardins des particuliers.

Bilan de l’aventure  : pas de blessés, quelques contusions – les secours sont intervenus afin d’apporter les premiers soins aux gendarmes et suspects. Quant au butin dérobé, «  il n’a pas encore été évalué », explique ce mercredi soir le commandant de la compagnie de gendarmerie de Cambrai, Bernard Thamié.

«  Différents objets ont été retrouvés par terre et dans la voiture  », mais il n’est pas encore acquis que ces biens sont le fruit de l’intrusion perpétrée. Car «  on a affaire à une bande bien organisée »,  « itinérante », qui pourrait avoir agi ailleurs auparavant. C’est peut-être là un beau coup de filet, avec de gros poissons. « Il y a eu une très grande réactivité de la part des gendarmes », félicite le commandant de compagnie. Tout bien réfléchi, quel coup de pub aussi pour l’alarme… M. R.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>