Il fait pipi au bord de la route… les gendarmes lui collent une amende de 68 euros

Illustration.
Illustration. Photo Archives Eric Dulière

Un jeune homme de 20 ans a écopé d’un PV pour avoir uriner en pleine nature… à quelques mètres d’un contrôle de gendarmerie à Génolhac, dans le Gard.

L’envie était pourtant pressante, elle lui a coûté cher.

C’est ce qu’a appris, à ses dépens, le jeune Alexandre qui a soulagé son besoin naturel sur le bord de la route.

Sauf qu’au même moment, les gendarmes passaient par là… et l’ont verbalisé d’une amende de 68 euros.

« ça fait cher la pause pipi »

Motif? Il est interdit d’uriner sur la voie publique.

C’est l’histoire qui est arrivée à une famille du Gard et racontée par France Bleu Gard Lozère.

Au cours de son voyage, elle s’est arrêté pour la pause pipi du fiston sur un parking en pleine nature, proche du village de Génolhac.

Problème: pas de toilettes à l’horizon. Qu’importe, Alexandre n’en peut plus!

« Ça fait cher la pause pipi », a indiqué la maman lorsqu’elle a découvert le PV dans sa boîte aux lettres avant d’ajouter: « Et quand vous voyez ce qui se passe à la feria de Nîmes où les gens urinent n’importe où au milieu de la ville, il y a quand même une aberration quelque part non? »

« un ton ironique, limite irrespectueux »

 

La version de la gendarmerie diffère évidemment.

« Une patrouille de la brigade de Génolhac effectuait une opération de contrôle, a tenu à préciser le colonel Stéphane Lacroix, partron des gendarmes du Gard. Une voiture s’est arrêtée à une dizaine de mètres du véhicule de gendarmerie et un jeune homme est sorti pour satisfaire un besoin naturel. Il s’est effectivement placé dos à la route, mais sans prendre le soin de s’éloigner vraiment de la voiture de gendarmerie. Lorsqu’il est revenu, l »un des gendarmes lui a fait observer qu’il était interdit de se soulager ainsi et que, par ailleurs, il y avait des toilettes dans le village, à quelques centaines de mètres de là. Plutôt que de faire amende honorable, l’automobiliste a pris la remarque sur un ton ironique, limite irrespectueux ».

Bref, la coupe était pleine pour les gendarmes…

Source : Var Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>