Gendarmerie : Valentin Gosse sur le départ

201803121398-fullTout départ est synonyme de cadeaux./ Photos DDM, Michel Bony.

Dans les métiers de la gendarmerie, le devoir vous appelle souvent ailleurs. C’est le cas de Valentin Gosse qui dans un premier temps avait quitté Toulouse, pour rallier le secteur de Valence. Et après cinq années passées dans le secteur des Deux-Rives, revoilà le jeune gendarme en train de refaire ses valises avec son épouse Léa qui attend un heureux événement, un petit garçon sûrement.

Pour tous ceux qui l’ont côtoyé de près, Valentin est un garçon attachant, toujours avec le sourire ; on avait plaisir à le fréquenter. Pourtant ce n’était pas facile tous les jours, les missions qu’il remplissait demandaient beaucoup d’investissement de sérieux mais aussi de beaucoup de psychologie. Le maréchal des logis chef était tout cela et même plus.

Samedi soir, il avait tenu à fêter ce départ comme il se doit, avec sa famille, ses parents, mais également ses collègues récents et anciens. Côté hiérarchie, le lieutenant Viaud, commandant la COB de Valence, était absent pour des raisons louables : papa depuis très peu de temps, il s’était fait représenter par l’adjudant Laurent Martin. Quant au commandant Didier Protois, il avait tenu à être présent pour saluer et remercier son militaire pour son travail accompli et souhaiter bon vent à Valentin Gosse et son épouse.

Comme toujours dans de tels moments, il y a des prises de parole et ce n’est pas sans quelques sanglots difficiles à dissimuler, que le «chef» Gosse a remercié les personnes présentes avant de poursuivre ainsi : «C’est avec émotion que je quitte la brigade de Valence-d’Agen après plus de cinq ans passés à vos côtés. Aujourd’hui, je cède mon titre de plus ancien de la brigade. Cela représentait sans nul doute un certain confort mais c’était pour moi une vraie responsabilité. Toutes ces années m’ont également permis de rencontrer de nombreux camarades qui sont aujourd’hui pour certains, plus que cela : de véritables amis. Je tiens à vous exprimer aujourd’hui ma gratitude et mes remerciements. Grâce à vous, je suis prêt à rejoindre ma nouvelle affectation à Léguevin.»

De bon conseil

Pour poursuivre, c’est au tour de l’adjudant Martin de souligner combien il avait apprécié de travailler aux côtés de Valentin Gosse : «Tu as été de bon conseil, moi qui découvrais le fonctionnement de cette COB ainsi que la complexité d‘une partie de sa population et de sa zone géographique avec notamment Golfech et sa centrale. Tu n’as jamais rechigné, le travail était toujours fait de manière remarquable malgré le nombre d’heures passées. Je sais également que tu as été de bon conseil pour tes camarades plus jeunes. Je sais qu’ils t’apprécient notamment pour cela, tout comme moi.»

Pour terminer, le commandant Protois a rappelé le déroulé de la carrière du militaire sur le départ, en soulignant : «Cela fait trois ans que je vous connais, j’ai pu ainsi voir évoluer ce jeune gradé dans ses fonctions. Certes, déjà engagé et motivé à mon arrivée, le gendarme Gosse a pris de l’envergure, après sa réussite à l’examen d’OPJ, moment à partir duquel, j’ai vu la chenille se muer en papillon. Son engagement exemplaire m’a invité à le féliciter à trois reprises sur les sept qui figurent sur sa fiche, une quatrième est sans doute à venir.» Et de conclure : «Valentin, j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec vous. Vous n’avez jamais trahi la confiance que j’avais placée en vous. Je vous regretterai.»

Il était vraiment temps de fêter cet événement comme il se doit, autour d’un beau buffet et dans la plus grande convivialité.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>