Gendarmerie : le grand consensus des candidats à la présidentielle

Les candidats ont répondu aux questions de l’Essor de la gendarmerie

Les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle (1) ont répondu à trois questions du journal indépendant l’Essor de la Gendarmerie, portant sur le maintien du statut militaire des gendarmes, l’augmentation des moyens et des effectifs, et la participation de la gendarmerie au renseignement intérieur.

Force est de constater, au delà des nuances d’expression de chacun (Fillon, Le Pen, Hamon, Macron, Mélanchon), une totale convergence de l’ensemble des candidats sur la gendarmerie : oui au maintien du statut militaire, oui à l’augmentation des moyens, oui à une meilleure intégration avec le renseignement intérieur.

Le vote des gendarmes ne devrait donc pas être fondamentalement déterminé par des préoccupations corporatistes – une situation différente de celle de 2007 et surtout de 2012, lorsque Nicolas Sarkozy passait pour être trop favorable à la Police…

(1) ainsi que Yannick Jadot, qui s’est retiré depuis lors.

Source : L’Opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>