Gendarmerie : le Capitaine Stéphane Balutet sur le départ

Le chef d'escadron Stéphane Balutet est revenu sur les moments forts de son passage à la tête de la compagnie de Nérac./(Photo DDM - Ch.C.
Le chef d’escadron Stéphane Balutet est revenu sur les moments forts de son passage à la tête de la compagnie de Nérac./(Photo DDM – Ch.C.

Entouré de sa famille et de ses collègues, le chef d’escadron Stéphane Balutet, commandant de la compagnie de gendarmerie de Nérac, a bien eu du mal à dissimuler son émotion, jeudi soir, lors de son pot de départ du Lot-et-Garonne. La gorge s’est nouée lorsque le capitaine a évoqué cet épisode difficile de juin 2013 où il s’est retrouvé face à une personne armée. «On ne cherche absolument pas ce genre de situation», lâche-t-il. Il se souvient de ce moment comme si c’était hier. «Ça marque les esprits. J’ai sorti un de mes personnels qui étaient directement menacé par une femme armée». Durant quatre ans, le capitaine Balutet aura marqué de son empreinte cette compagnie de Nérac. «Le moment fort de sa carrière», comme il le souligne lui-même. Avec sa méthode, son côté humain, sa bonne humeur – reconnue par tous – il s’est inscrit comme un meneur d’hommes «souhaitant être aux côtés de ses subordonnés sur le terrain». Toujours disponible. «De jour, de nuit, en semaine ou le week-end. Les élus se souviendront de votre passage», témoigne le maire de Nérac Nicolas Lacombe. Une action saluée à tour de rôle par le procureur de la république d’Agen Pascal Prache soulignant «l’interlocuteur de confiance» à qui «l’institution judiciaire porte une considération et une estime» et le sous-préfet de Nérac, Frédéric Bovet appréciant «l’humour mordant et décapant» tout en mettant en exergue «sa présence rassurante et sa mission largement remplie à la tête de cette compagnie. D’ailleurs, le représentant de l’Etat a conclu par un «Adieu» plutôt qu’un au revoir pour paraphraser Sacha Guitry car «c’est très volontiers que nous vous retrouverons».

Des lettres de félicitations à chacune de ses affectations

Le colonel du groupement de Lot-et-Garonne, Xavier Facquet, est revenu sur le parcours du capitaine «exemplaire» soulignant d’ailleurs «qu’à chacune de ses affectations il avait reçu une lettre de félicitations». «C’est rare pour être souligné», précise le colonel également en partance du département tout en concluant «Quatre années de commandement réussi à un moment exigeant et avec des résultats dans un contexte contraignant». Fidèle à sa réputation, le capitaine Balutet a lu un discours tout en humour et en messages subliminaux. Il s’est félicité du parcours réalisé par «ses hommes». Il n’a pas manqué de remercier «l’ensemble de ses subordonnés et des personnels» qui lui ont permis de mener avec réussite sa mission à la tête de la compagnie de Nérac tout en remerciant aussi ses parents et sa compagne Fabienne pour ses «sacrifices kilométriques». Il a longuement insisté sur les instances régionales et nationales qui «ont sauvé le soldat Balutet» à trois reprises. De Rochefort à Nérac en passant par Condom, il apportera une pierre de plus à l’édifice de sa carrière à Bordeaux en endossant la direction du service des réservistes de la région Aquitaine. Natif de Marmande, il pourra continuer à s’adonner à la chasse à la palombe et à profiter pleinement de cette région du Sud-Ouest qu’il affectionne tant. Le 9 juillet prochain, Stéphane Balutet quittera la gendarmerie de Nérac définitivement et sera remplacé, à partir du 1er août prochain, par le capitaine Christophe Colin-Dufresne. Autour du pot de l’amitié et après la remise de quelques présents à son attention à celle de sa compagne, le chef d’escadron a partagé un moment de convivialité – comme il les apprécie – en compagnie de ses collègues et nombreux élus.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>