Expérience de Milgram version 2.0 (soumission à l’autorité médiatique)

Une vidéo qui sort de l’ordinaire mais finalement qui donne à réfléchir surtout en ces périodes troublées.

Voila ce que l’on peu faire avec des médias bien dirigés, réfléchissez-y et posez vous les bonnes questions.  En 1963 au cours de son expérience Milgram avait obtenu 62% d’obéissance. Aujourd’hui pour cette même expérience l’obéissance est de 81%, cela donne à réfléchir…

LE JEU DE LA MORT Documentaire écrit et produit par Christophe Nick Réalisé par Thomas Bornot, Gilles Amado et Alain-Michel Blanc REZO Films – Production Yami 2 Avec la participation de France Télévisions Année : 2009 (encore un must en 2020) Narration : Philippe Torreton
Obéir jusqu’à tuer un autre humain…
« Au total, 81% des candidats ont été jusqu’au bout, envoyant des décharges de 460 volts au « joueur ». Celui-ci était un comédien, les décharges étaient factices, mais les candidats l’ignoraient. Ils pensaient participer à un vrai jeu télévisé. » (LE MONDE.fr) Source : https://www.lemonde.fr/vous/article/2…
WIKIPEDIA L’EXPÉRIENCE DE MILGRAM L’expérience de #Milgram est une expérience de psychologie publiée en 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram. Cette expérience évalue le degré d’obéissance d’un individu devant une autorité qu’il juge légitime et permet d’analyser le processus de soumission à l’autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%…
1960 VS 2010 : La différence principale du documentaire avec l’expérience originelle, est que l’autorité scientifique est remplacée par une présentatrice de télévision, Tania Young. – LE POINT « Le Jeu de la mort » : quand la télé vous manipule Une petite annonce passée dans la presse a permis de sélectionner 80 candidats. Chacun d’entre eux pensait participer au pilote (non diffusé) d’un nouveau jeu télé pour le compte de France Télévisions. Leur participation est bénévole. Un public est présent, qui applaudit comme dans les vraies émissions de jeu… Source : https://www.lepoint.fr/medias/le-jeu-…
- WIKIPEDIA LE JEU DE LA MORT Diffusé pour la première fois en mars 2010, il met en scène un faux jeu télévisé (La Zone Xtrême) durant lequel un candidat doit envoyer des décharges électriques de plus en plus fortes à un autre candidat, jusqu’à des tensions pouvant entraîner la mort. La mise en scène reproduit l’expérience de Milgram réalisée initialement aux États-Unis (publiée en 1963) pour étudier l’influence de l’autorité sur l’obéissance: les décharges électriques sont fictives, un acteur feignant de les subir, et l’objectif est de tester la capacité à désobéir du candidat qui inflige ce traitement et qui n’est pas au courant de l’expérience. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jeu_…)
- PSYCHOLOGIE SOCIALE (résultats en détails) La procédure est simple : On fait croire aux participants que l’on réalise une expérience sur la mémoire et que l’on cherche à tester les effets de la punition sur le processus d’apprentissage. Le sujet tire « au hasard » un papier sur lequel est inscrit le Rôle qu’il tiendra durant l’expérience (le tirage au sort est truqué, il sera forcément le professeur). On demande donc au sujet naïf qui sera obligatoirement dans le rôle du professeur, de faire apprendre des paires de mots (comme « chapeau – ballon ») à son élève qui est en fait un compère (complice de l’expérimentateur).
La consigne est simple : Si l’élève donne une mauvaise réponse, le professeur (sujet naïf) doit lui administrer un choc électrique croissant de 15 volts à chaque erreur et cela de 15 jusqu’à 450 Volts où il est d’ailleurs indiqué « danger ».
Bien sûr, les chocs électriques ne sont pas réels mais ce qui est important c’est qu’ils le sont pour le sujet naïf. L’expérimentateur habillé de sa blouse blanche n’a le droit de dire que quelques phrases telles que : « vous devez continuer » ou « il faut continuer » ou « continuez » ou « l’expérience veut que vous poursuiviez » ; pour mettre quelques variantes.
Cette expérience peut donner des pistes de réflexions sur ce qui peut amener des personnes à torturer (ici par des chocs électriques) d’autres personnes et cela, non pas du fait de leurs caractéristiques individuelles mais du fait d’un contexte spécifique. Source : https://www.psychologie-sociale.com/i…
- Christophe Nick et Thomas Bornot répondent aux questions de La Presse : https://www.lapresse.ca/cinema/nouvel…
Source : Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>