Eté : pas de vacances pour les délinquants

20180728195808131-0Les forces de l’ordre sont mobilisées en été.

Pour le dixième été consécutif, les forces de l’ordre déploient un dispositif de maintien de l’ordre puissant sur les lieux de vacances. Montagne, littoral, arrière-pays… gendarmes et policiers migrent vers le Sud afin de contrer la délinquance estivale qui suit les touristes.

L’été, face au crime, les forces de l’ordre ne désarment pas. Au contraire ! Avec l’afflux de touristes sur les zones littorales de la Manche, de l’Atlantique et surtout de la Méditerranée, policiers et gendarmes voient leurs effectifs renforcés et redéployés. Pour beaucoup d’entre eux c’est cap au Sud avec pour mission de contrer les délinquants qui s’en prennent aux touristes sur leur lieu de vacances. Dans ce dispositif, l’Occitanie qui offre 200 kilomètres de façade maritime se taille la part du lion. Depuis le début de la saison, des brigades équines patrouillent ainsi à cheval sur les plages héraultaises de Sérignan à Portiragnes, sécurisent l’arrière-pays montpelliérain près du lac de Salagou ou à Saint Guilhem le Désert qui attirent des milliers de vacanciers… Il s’agit de six chevaux de la Garde républicaine parisienne qui descendent passer l’été dans le Sud en Occitanie ! Depuis dix ans, ces renforts saisonniers sont devenus indispensables pour faire face à la transhumance des délinquants vers les zones de vacances. Il s’agit du Dispositif estival de protection des populations (DEPP) activé depuis 2008. En croisant les statistiques de délinquance et les réservations hôtelières et de camping, le ministère de l’Intérieur a déterminé 25 départements à surveiller étroitement cet été et qui font l’objet de renforts policiers (voir carte page 3).

Ainsi sur la côte Atlantique, les effectifs de la gendarmerie de Lacanau passeront de 18 à 70 militaires. Au total, cet été ce sont 67 pelotons de gendarmes mobiles, un millier de réservistes issus de la réserve opérationnelle de la gendarmerie et 335 militaires départementaux qui arpentent le littoral et les massifs montagneux. La police nationale, elle, a renforcé les effectifs de 37 commissariats en transférant des effectifs vers le Sud. Gendarmes et policiers font face à une multitude de délits que redoutent d’ailleurs les vacanciers (voir sondage page 3). Vols à la roulotte, agressions, alcoolisation, conduite dangereuse, trafic de stupéfiant… la délinquance quitte les grandes villes pour s’installer à la plage et jusque dans les vallées pyrénéennes. Alors que les touristes relâchent leur vigilance durant l’été, les forces de l’ordre, elles, redoublent d’attention. Vous pouvez (presque) bronzer tranquilles !

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>