Drôme: suicide d’un gendarme à Pierrelatte

Un jeune militaire de 23 ans s’est tiré une balle dans la tête avec son arme de service, dans les locaux de la brigade du Sud Drôme. Ses collègues sont effondrés.

Ce gendarme adjoint, originaire de Valencienne, avait pris son poste à Pierrelatte, il y a quelques jours seulement. Il venait de sortir de l’école de gendarmerie.

Vers 14h, ce mercredi, au moment de sa prise de service, comme chaque jour avant de partir en patrouille, son supérieur lui a confié son arme. Le jeune homme se retrouvant seul quelques instants, dans le bureau, en a profité pour passer à l’acte. Un suicide incompréhensible pour l’ensemble de ses collègues, extrêmement choqués. Ce jeune gendarme, récemment arrivé, faisait l’unanimité. Ses supérieurs appréciaient son dynamisme, son engagement et sa mâturité, malgré son jeune âge. Il semblait s’être bien intégré à son nouveau poste. Dans son attitude rien ne laissait transparaître une dépression ou une quelconque souffrance morale.

Aucun courrier expliquant son geste n’a pour l’instant été découvert.

Une enquête est en cours, bien que le suicide ne fasse aucun doute. Cette procédure est systématique dès qu’il y a une mort violente.

Le personnel de la gendarmerie de Pierrelatte est accablé. Une cellule psychologique a été mise en place par la gendarmerie pour leur venir en aide.

Source : France Bleue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>