Drôme. Le chauffard sème les gendarmes à 240 km/h, il est retrouvé plus loin en panne d’essence

Lancé à 240 km/h, un automobiliste a tenté de semer les gendarmes sur l’autoroute A7, dans la Drôme, samedi 30 novembre dans la soirée. Il a finalement été retrouvé un peu plus loin sur la bande d’arrêt d’urgence. Son véhicule était tombé en panne d’essence. Le permis de conduire du chauffard a été suspendu et il sera prochainement convoqué devant la justice.

Capture d’écran 2019-12-10 à 22.30.22

Il n’avait pas pensé à faire le plein. Samedi 30 novembre dans la soirée, un chauffard a été repéré par les gendarmes en grand excès de vitesse sur l’autoroute A7 à hauteur de Pont-de-l’Isère (Drôme). Au volant d’une Mercedes Classe C 63 AMG, le conducteur circulait à une vitesse de 206 km/h au lieu de 130. Rapidement rejoint par les forces de l’ordre, il est parvenu à les semer en montant jusqu’à 240 km/h. Mais pas pour longtemps…

Comme le raconte la gendarmerie de la Drôme sur sa page Facebook, la voiture a été détectée « 60 kilomètres en aval circulant toujours à des vitesses folles », avant d’être retrouvée immobile sur la bande d’arrêt d’urgence. Le bolide est en effet tombé en panne d’essence « en raison de sa très forte consommation ».

Capture d’écran 2019-12-10 à 22.31.55

Il n’avait pas pensé à faire le plein. Samedi 30 novembre dans la soirée, un chauffard a été repéré par les gendarmes en grand excès de vitesse sur l’autoroute A7 à hauteur de Pont-de-l’Isère (Drôme). Au volant d’une Mercedes Classe C 63 AMG, le conducteur circulait à une vitesse de 206 km/h au lieu de 130. Rapidement rejoint par les forces de l’ordre, il est parvenu à les semer en montant jusqu’à 240 km/h. Mais pas pour longtemps…

Comme le raconte la gendarmerie de la Drôme sur sa page Facebook, la voiture a été détectée « 60 kilomètres en aval circulant toujours à des vitesses folles », avant d’être retrouvée immobile sur la bande d’arrêt d’urgence. Le bolide est en effet tombé en panne d’essence « en raison de sa très forte consommation ».

Permis suspendu et véhicule confisqué

À l’intérieur, les gendarmes ont découvert deux occupants assis à l’arrière. « Ils prétextent que le passager avant et le chauffeur se sont enfuis », explique la gendarmerie. Finalement, le rôle de chacun a pu être déterminé. Mercredi 4 décembre, le chauffeur, un garagiste de Saint-Etienne âgé de 32 ans, a été placé en garde à vue pour « grand excès de vitesse en récidive », « refus d’obtempérer aggravé de la mise en danger d’autrui » et « transformation d’un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution ». Plusieurs anomalies ont aussi été détectées sur la voiture.

Le conducteur, qui a écopé par ailleurs de cinq contraventions, sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Valence en juin 2020. En attendant, son permis a été suspendu pour une durée de six mois et son véhicule confisqué par la justice

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>