Différents suicides au sein de la Gendarmerie Nationale

myriam-sakhri-gendarme
Myriam Sakhri

 

7901274_f56af40a-c023-11e8-bfc0-d34ee9c61331-1
José Tesan

 

Frederic Carteron, ancien substitut du  Procureur de la République, ancien juge d’instruction, aujourd’hui à son compte à San-Francisco et ami du Major José Tesan s’exprime sur les suicides dans la Gendarmerie.

A cette occasion il nous rappelle  l’affaire Myriam Sakhri :

18 Septembre 2018: suicide du Major José Tesan – Autorité hiérachique « tyrannique » – Autre drame dans la gendarmerie – enquête à consulter sur le lien dailymotion

La tragédie du suicide du Major José Tesan n’est malheureusement pas la seule au sein de la gendarmerie. En plus de l’enquête menée par l’IGGN, peut-être faudra t-il saisir le juge d’instruction pour que toute la lumière soit faite.

Ces tragédies doivent cesser. Aussi, engager la responsabilité pénale de certains gradés, quel que soit le grade concerné, n’est pas remettre en cause l’honneur de la gendarmerie. C’est aider l’institution à le conserver et à préserver sa réputation.

https://www.dailymotion.com/video/xqtw2p…

A cette occasion Frederic Carteron s’adresse à l’ensemble de nos lecteurs et en particulier à tous ceux qui ont porté témoignages, au nom de la famille du Major José Tesan, ses amis et collègues :

18 Septembre 2018: Suicide du Major José Tesan – Lettre d’adieu – APPEL A TEMOINS & A EXPERT PSYCHIATRE

La famille du Major José Tesan, ses amis et collègues remercient celles et ceux qui ont déjà fait parvenir des informations sur le Major José Tesan, les conditions de travail au sein de la Brigade des Transports Aériens de Paris et sur le général de brigade dirigeant cette unité depuis juin 2016. Tous ces témoignages permettent de mieux comprendre la trame des événements et les circonstances qui ont poussé le Major José Tesan aux bords de l’abime en deux ans, avant qu’il n’y succombe. Ces témoignages nous permettent également de mieux cerner les personnalités de José Tesan – confirmant ce que nous connaissions de lui – et du général de brigade.

L’enquête se poursuivant, je renouvelle mon appel à témoins afin d’aider les services du Procureur de la République dans leur mission. Vous pouvez continuer à adresser vos témoignages au Procureur de la République de Paris ou me les envoyer à devoirdememoire@use.startmail.com. Les informations recherchées concernent notamment l’environnement et les relations de travail au sein de la Brigade des Transports Aériens avant et après 2016 ainsi que les éléments de personnalité et les manières de servir du major José Tesan et de son directeur de service, ceci afin de satisfaire à l’impérieuse nécessité d’impartialité et d’objectivité dans cette enquête.

Par ailleurs, je suis à la recherche d’un MEDECIN PSYCHIATRE, EXPERT dans le traitement de la dépression d’adultes afin d’évaluer la détresse du Major José Tesan et d’en déterminer la cause. Je mettrai à la disposition de l’expert psychiatre la lettre d’adieu que José Tesan m’a envoyée, la correspondance privée que le Major Tesan et moi-même avons eue de 2016 au 18 septembre 2018, ainsi que les témoignages anonymes – ou rendus anonymes – qui me sont parvenus dès lors que leurs auteurs m’en donneront la permission. Ce faisceau d’indices, de faits et de témoignages participeront à notre effort destiné à faire toute la lumière sur cette tragédie. Aux dires d’experts psychiatres spécialisés dans la dépression et le suicide d’adultes « lorsqu’un geste de suicide est commis sur un lieu de travail, le lien avec travail va de soi. C’est ce que l’on appelle une signature ».

Au devoir de mémoire s’ajoute les devoirs de savoir et de courage.

La semaine prochaine, je vous proposerai de participer à la quatrième et dernière phase de mobilisation des élus de la Nation et des membres du gouvernement sur la prévention de la dépression en relation avec les conditions de travail et/ou l’exercice anormal de l’autorité hiérarchique. Votre mobilisation ainsi que celle de vos collègues et amis seront déterminantes pour tenter d’enrayer cette vague de suicide et de dépression au sein de la fonction publique et au-delà.

Merci pour votre soutien et votre mobilisation.
Merci de partager largement cet appel.

Frédéric Carteron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>