Descente de gendarmerie et de vétérinaires dans un haras

Romance des Ecus.

Alors qu’une propriétaire souhaitait aller voir comment sa jument Romance des Ecus se portait, qu’elle ne fût pas sa surprise, en voyant l’état de celle-ci au paddock. Furieuse, elle appelle immédiatement la gendarmerie, qui mandate sur le champ la venue d’un vétérinaire. Ce ne sera pas un, mais finalement deux qui se retrouveront sur place (un représentant la propriétaire de la jument, l’autre celui du haras).

La propriétaire de la jument ne décolère pas : « Il nous raconte plusieurs versions. Encore hier, c’était l’eau qui était contaminée. Que l’on s’attaque à mon porte-monnaie, je m’en fous, mais à mes chevaux, ça jamais. Lors de la venue des gendarmes, il n’avait même pas les carnets de mes deux juments (il avait également Perle Ligerienne sous sa responsabilité). Ma jument boitait et avait perdu 100 kilos. Vu la maigreur, si ça vient du vermifuge, ça voudrait dire que la jument n’a pas été vermifugé depuis 1 ans, chose impossible.  Une seule gamine pour 40 chevaux, vous trouvez ça normal ? Je pense que je vais porter plainte. »

 

Joint par téléphone, le responsable du haras signale : « Je n’ai absolument rien à cacher. J’ai une page Facebook sur laquelle je fais voir mes juments et tous mes chevaux, régulièrement. Je suis parti en congés entre le 21 et le 25 août. J’ai donc laissé un chèque (qui a été débité) pour acheter 480 kgrs d’orge chez Ceneray mon fournisseur, Je n’ai pas confié mes poulinières a une gamine, mais a deux personnes de confiance qui connaissent parfaitement les chevaux depuis plus de 15 ans. Ceux-ci ont nourri les chevaux pendant cette période. Il y avait environ une vingtaine de chevaux d’élevage (et non 40), puisque tous les chevaux de courses et les G ont déménagé dans un nouveau centre d’entrainement. D’ailleurs l’absence de livrets est dûe au fait que l’entraineur a pris par mégarde tous les livrets.

La société Tromelin venant de me livrer 23 sacs de 20 kilos de Floc élevage, facture à l’appui. La jument n’avait pas été vermifugée depuis presque 3 mois (la vermifugation des chevaux permet d’éliminer les parasites qui peuvent se développer dans l’organisme de l’équidé – Elle se réalise tous les trois, voire six mois). Elle a ainsi développé des vers dans son corps, qui n’ont cessé de proliférer. De ce fait, tout ce que la jument pouvait manger, c’était en réalité, les vers qui en profitaient. J’ai dit à la propriétaire qu’il valait mieux la vermifuger, e qui a été fait par la clinique de Meslay du Maine. Qui a d’ailleurs aussi suivi son poulain « H » qui était panard et qui a prescrit un traitement de vitamine C, et mon maréchal ferrant est aussi intervenu pour le redresser. Le résultat aujourd’hui c’est que le poulain a bien été suivi.

Je tiens aussi à préciser, qu’avant mes jours de congés, la propriétaire a reçu tous les jours ou presque des photos et vidéos de ses chevaux par sms, et qu’à aucun moment je n’ai eu un  seul reproche. Au contraire j’ai eu des éloges de sa part sur mon mur. Mais à part les sms qu’elle a reçus presque quotidiennement. Nous faisions aussi des facetimes en direct. Pour finir je tiens à préciser que mes propres juments dont certaines de très haute valeur étaient dans le même état que Romance des Ecus. Que des examens complémentaires ont été faits par la Clinique de Meslay-du-Maine, on connaitra les résultats fin de semaine. »

Source : Paris Turf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>