Covid-19 : Le Bébête show de la « Plandémie »

 

L’un de nos fidèle lecteurs ayant beaucoup d’humour et de clairvoyance nous a adressé un sketch où les personnages semblent entrer complètement dans l’actualité du moment.

En le remerciant  (il se reconnaitra) nous publions ici ce sketch afin de vous en faire profiter :

118895360

 Sketch où toute ressemblance avec des situations ou personnages actuels n’est pas fortuite….

 

Juillet, sur la plage, Manu appelle Oli

 

Manu – Allo, c’est quoi ce bordel, tu m’avais promis une deuxième vague et je ne vois toujours rien venir

Oli – Désolé Manu, je ne peux pas l’inventer, on a déjà réussi à inventer de nouveaux critères pour maintenir la terreur et les médias que tu payes transmettent bien le message, je t’assure

Manu – Écoute, Oli, tu te débrouilles, mais il faut qu’on maintienne l’angoisse populaire jusqu’au vaccin, j’ai des comptes à rendre moi.

Oli – Je ne peux pas faire mieux Manu, déjà que ça va nous coûter cher, cette histoire.

Manu – T’inquiète pas , on le fera payer aux gaulois, et Bill nous donnera un coup de main.

Oli – Oui, mais ça devient un peu gros Manu, il y a déjà de la fronde chez des médecins reconnus comme les professeurs Jef, Lolo et CriCri (T, T et P). Il y a même une généticienne, et une député, tu te rends compte ? même les femmes prennent la parole.

Manu - Et bien, continue à mentir, c’est la seule chose que tu saches bien faire, je te paye pour ça, non ?

Oli – Oui, mais les chiffres de mortalité sont en leur faveur…

Manu – Et les hospitalisations, elles augmentent au moins ?

Oli – Non, pas vraiment, les services COVID de nombreux hôpitaux sont vides et ça commence à coûter cher.

Manu – S’ils sont vides, tu n’as qu’à les fermer !

Oli – Non, non, surtout pas, je vais m’en prendre plein la tête avec les syndicats !

Manu – Alors, sois créatif, dis-leur de prendre d’autres malades, tu m’as bien dit qu’ils inscrivaient COVID sur la fiche de tout malade qui rentre dans le service.

Oli – Oui, effectivement, et en plus ils touchent une prime, comme ça ils ne diront rien

Manu – Et alors, tu vois, si tu veux des idées, il suffit de me demander, tu vas voir, le nombre d’hospitalisation va augmenter mécaniquement.

Oli – Oui, mais ça ne suffira pas pour justifier une seconde vague

Manu – Eh bien, multiplie les tests gratuits et tu verras le nombre de cas augmenter brutalement. Les gaulois sont tellement benêts qu’ils n’y voient que du feu. Ils en redemandent, donnes leur des tests autant qu’ils en veulent. C’est la sécu qui paie. Mais surtout ne leur fournis pas gratuitement les masques, c’est pas le même budget, je suis pas mère Teresa, moi ! Et puis de toute façon, Jéjé S m’a dit que les masques ça ne servait à rien. Heureusement qu’on ne le laisse plus parler aux journalistes celui-là. Laisse Jeannot C gérer les masques. Le peuple en demande il faut le satisfaire, « panem et circenses » comme me disait ma prof, enfin tu vois de qui je veux parler. Et puis, tu m’as bien dis qu’en septembre, octobre, l’épidémie annuelle de grippes hivernales reprend ? Alors, essaye de tenir jusqu’en décembre et on fera passer le pic épidémique pour une deuxième vague.

Oli – Oui, mais les grippes ne sont pas dues qu’au corona.

Manu – Comment ça, j’espère au moins que tu ne fais pas rechercher les autres virus, comme je te l’ai déjà demandé.

Oli – Non, ne t’inquiète pas, la surveillance est suspendue et personne ne communique sur les autres virus sans mon autorisation. Et puis, les tests PCR, on leur fait dire ce qu’on veut. Comme je te l’avais expliqué, le COVID19 restera en circulation, quoi qu’on mette en place comme mesure et on trouvera des positifs encore longtemps.

Manu – Ah bon, tu me rassures. Mais tâche de trouver des positifs jusqu’à la sortie du vaccin et s’il faut inventer une troisième vague, on la trouvera, on peut leur faire gober n’importe quoi, maintenant.

Oli – Je fais ce que je peux, mais tu sais, développer un vaccin, ça demande du temps, et ce virus n’arrête pas de muter, ce qui le rendra inefficace pour peu qu’il marche avec l’un des COVID actuels

Manu – Tu as des scrupules ? Ah, ces médecins et leurs états d’âme ! Mais je me fous qu’il soit efficace, je te demande de le vendre. Je te dis qu’ils sont tous prêts à se faire vacciner, d’ailleurs, ils commencent tous à se faire vacciner pour la grippe, on sera bientôt à cours. Je suis mort de rire. Et puis, si ça ne marche pas, on développera un autre vaccin pour un autre virus…..et on inventera encore une nouvelle vague, Ah je suis le roi de la « nouvelle vague », ça y est, j’ai fait une blague, MDR. D’ailleurs, j’ai promis en 2018 aux firmes pharmaceutiques qui ont financé ma campagne de soutenir leur business.

Oli – OK ! OK ! mais si on lance le vaccin trop vite, on risque d’avoir des morts. Bill a déjà des problèmes en Afrique, et on ne peut pas aller faire les tests sur les africains, ça ferait désordre, déjà que le colonialisme n’est pas bien vu…Et ça va me retomber dessus

Manu – Ah, par ce que tu refuses de prendre tes responsabilités ? Je te paye pour quoi ? De toute façon, on ne fait pas d’omelette sans casser des vieux. Et puis, on trouvera bien un moyen d’ici là pour rendre quelqu’un responsable. Qu’est-ce que tu penses de demander (enfin exiger) aux préfets de prendre la décision de rendre obligatoire le vaccin. Ce sont les seuls qui restent aux ordres pour l’instant. Comme ça, on leur fait porter le chapeau si ça ne se passe pas bien. Ni vu ni connu. Quand tu vois comment ils font appliquer des mesures stupides sans broncher. Ils ont tellement la trouille que je les vire !!!

Oli – Oui, mais on va avoir du mal à trouver des volontaires pour le tester

Manu – Eh bien, débrouilles-toi, fais tester sur des vieux dans les EHPAD, surtout ceux qui n’ont pas de famille, personne ne se plaindra

Oli – Ah toi, tu es malin, chef

Manu – Euh, je préfère que tu m’appelles Dieu, ou plutôt le Messie, Dieu, ça a déjà été utilisé ..Allez à ciao, rendez-vous en octobre

 

Octobre, Manu fait le point avec Oli

Manu – Alors, ça y est, ça repart à la hausse ?

Oli – Oui, oui, ça marche, les grippes hivernales ont redémarré et les positifs augmentent, et les hospitalisations aussi. Tout le monde croit à une deuxième vague et on n’a jamais fait autant de tests. Une réussite quoi. En plus, les services COVID continuent à accueillir des patients non COVID en inscrivant COVID sur la fiche.

Manu – Et le nombre de décès ?

Oli – Ben, il stagne toujours.

Manu – Comment ça ? Tu m’as dit qu’il augmenterait avec les grippes et le COVID. Je veux une vraie vague épidémique avec des morts, sinon je suis mal avec le vaccin.

Oli – Oui, mais les hôpitaux maitrisent mieux les urgences et ils commencent à appliquer les consignes de l’IHU de Marseille. Les patients guérissent plus, c’est le plus important non ?

Manu – Ah parce que maintenant, tu t’intéresses à la guérison des patients. Pourtant tu interdisais aux médecins d’utiliser des traitements il n’y a pas si longtemps. Aurais-tu des scrupules ? Tu es médecin ou ministre? Si je t’ai choisi, c’est parce que tu m’as dit que tu n’avais pas vu un patient depuis longtemps. Je ne vais quand même pas te remplacer par les professeurs Didi ou Cricri (R ou P )!

Oli – Non, non, surtout pas, ils connaissent trop le terrain et en plus ils sont difficilement corruptibles, ils n’ont pas le profil ! Tu verras, on finira par l’avoir en hiver ce pic de mortalité, et on trouvera bien le moyen d’accuser le COVID et les français

Manu – J’espère bien ! il faut que je puisse justifier rapidement un reconfinement, au moins partiel.

Oli – Oui, mais que va dire l’Assemblée ?

Manu – T’inquiètes pas, je les consulte de moins en moins et puis, le soir, il n’y a plus grand monde dans l’hémicycle et tu peux faire passer ce que tu veux !

Oli – Oui, mais si on reconfine, on va augmenter la précarité, et les plus pauvres seront les premiers touchés par n’importe quelle épidémie.

Manu – Eh oui ! C’est bien l’objectif, l’augmentation du nombre de décès chez les plus faibles, les plus obèses, les plus sales, les immigrés, donc les pauvres. Et puis les pauvres, ce ne sont pas eux qui enrichissent la société, ah ! ah ! ah ! j’ai encore fait une blague !

Oli – Tu es vraiment le Messie ! Mais tu es sûr que ça ne me retombera pas dessus ? J’ai l’impression que ce n’est pas très constitutionnel tout ça.

Manu – Quel trouillard, tu oublies que c’est Jeannot C qui écrit les mesures et les fait appliquer par les préfets. Tu ne risques rien je t’assure. Et puis la constitution, tu sais ce que j’en pense. Je suis Dieu après tout, enfin, le Messie je veux dire. Fais ton boulot, je ne te demande pas d’être compétent, mais de faire peur !

 

Disney Le Muppet Show Animal Peluche: Amazon.fr: Jeux et Jouets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>