Confinement : quand des gendarmes verbalisent… des policiers sans attestation

SIPA_00938103_000017Image d’illustration © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Dans un communiqué, le syndicat Unité SGP Police dénonce un événement “totalement ahurissant” et appelle à “faire front commun contre la propagation du virus”.

Un nouvel exemple du flou artistique qui entoure les mesures de confinement décrétées par le gouvernement. Dans un communiqué, le syndicat Unité SGP Police du Val-de-Marne relaye un événement qu’il juge « totalement ahurissant ». « Ce jour, des collègues du 94 [Val-de-Marne, NDLR] ont été verbalisés par des gendarmes bornés ! », s’indigne le texte qui appelle à « stop[per] la ‘guerre’ entre forces de l’ordre ». Le syndicat indique qu’il a saisi le préfet afin que « le nécessaire soit effectué rapidement ».

Impossibilité de « présenter une attestation »

Le motif de cette amende a de quoi dérouter : « Impossibilité pour les collègues de présenter une attestation du chef de service et donc de justifier de leur trajet domicile-lieu de travail ». Pourtant, le syndicat rappelle que « le préfet et le ministre ont été très clairs : la carte de réquisition suffit pour circuler pendant ce confinement ». Résultat, « le commissaire divisionnaire du 1er district (Créteil, Saint-Maur…) a dû rédiger un ‘justificatif de déplacement professionnel’ pour tous les collègues de son district », déplore également l’organisation.

Depuis quelques jours, la colère gronde au sein des forces de l’ordre. Réquisitionnés pour faire respecter les mesures de confinement, les policiers s’indignent de ne pas être autorisés de masques de protection et déplorent le manque d’équipement, d’organisation, d’instructions et de considération.

Source : Valeurs Actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>