Communiqué / gilets jaunes

drapeau-bandeau-1-600x187

Les Volontaires Pour la France, fidèles à leur engagement, ne sont pas restés spectateurs le 17 novembre mais acteurs parmi des centaines de milliers de Français. Ils se sont associés à l’appel citoyen de cette France en colère et ont été présents dans les rassemblements sur tout le territoire afin de contribuer à faire entendre l’exaspération des Français. Ils l’ont fait, conformément aux consignes données, dans le calme, le respect des lois de la République et le refus de toute action violente.

Alors que l’action des gilets jaunes se poursuit depuis le début de la semaine, il est impératif d’éviter quelques écueils :

– dans certains secteurs, le mouvement est infiltré par des casseurs dont les actes répréhensibles visent à décrédibiliser l’action des gilets jaunes et peuvent conduire à l’arrestation de certains parmi ces derniers par les forces de l’ordre en intervention,

– il n’est pas souhaitable de bloquer indéfiniment les automobilistes car il y a un risque croissant d’opposition aux gilets jaunes d’une partie des Français, ce qui serait contre-productif, surtout si le mouvement dure. Il est donc préférable de lever les blocages routiers,

– depuis le début de la semaine, les forces de l’ordre reçoivent des instructions pour intervenir sur les points de blocage et procéder à d’éventuelles arrestations si nécessaire. Il faut éviter toute confrontation avec les forces de l’ordre.

Dans ces conditions et en attendant la manifestation annoncée pour le 24 novembre à Paris à laquelle les VPF s’associent, il convient, au niveau local, de définir d’autres modes d’actions en respectant la légalité tout en ne se trompant pas de cible (l’Etat), ni du but recherché par la majorité des citoyens (la réduction de la pression fiscale confiscatoire et punitive), et sans oublier les causes réelles non avouées de ces augmentations d’impôts et taxes (augmentation des dépenses liées notamment au service de la dette et à l’accueil des clandestins, deux priorités de l’oligarchie au pouvoir) qu’il est temps de dénoncer. Ces derniers points doivent impérativement être relayés sur le terrain par nos Volontaires gilets jaunes. Il faut dénoncer cette confusion entretenue par l’oligarchie entre fraternité et fiscalité en la rapprochant d’ailleurs du Pacte mondial sur les migrations de l’ONU sur lequel le président de la République et le gouvernement restent silencieux alors que sa signature est prévue en décembre, au Maroc. Ce pacte considère le droit de migrer tout simplement comme un droit de l’Homme avec les conséquences catastrophiques qu’on peut imaginer pour l’Europe et en particulier pour la France en matière d’immigration de masse et d’insécurité.

Après l’attaque sans précédent que les peuples européens ont subi avec la submersion migratoire engagée depuis 2015, l’ONU cherche à présent à légaliser toute migration. Un projet suicidaire que de nombreux pays européens refusent de signer en raison de la menace qu’il constitue non seulement sur le plan identitaire mais également sur le plan économique, ce dernier critère nous ramenant à ce qui précisément a déclenché l’action des gilets jaunes. Ce pacte doit donc être rapidement dénoncé et refusé. C’est une priorité à faire partager et c’est un combat que mèneront les Volontaires Pour la France.

Deux des principes fondamentaux de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen sont le droit à la sécurité et le consentement à l’impôt. Ils sont aujourd’hui totalement bafoués par ceux-là mêmes qui prétendent les défendre en cherchant à imposer cette supercherie que serait le droit de migrer, droit qui primerait sur des droits fondamentaux reconnus unanimement par l’ensemble des peuples représentés à l’ONU, droit qui primerait sur la volonté des peuples, jamais consultés en matière d’immigration et de fiscalité. Les VPF dénonceront à l’avenir, au cœur du combat de nos courageux gilets jaunes, cette manipulation des esprits et cette imposture.

 

Général Antoine MARTINEZ

Coprésident des Volontaires Pour la France

Source : Volontaires Pour la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>