Communiqué du Collectif National – UPNI

 

L’image contient peut-être : texte qui dit ’SOIS Syndiqué ET TAIS’

 

Collectif National – UPNI

L’Union des Policiers Nationaux Indépendants (UPNI) et ses composantes ont toujours eu à cœur de rester fidèles à leur dogme de base qui est son indépendance politique et syndicale. Nul ne saurait nous contester ce principe.

Dans cet esprit, une charte d’éthique avait été rédigée par nos soins et soumise à l’adhésion de tous.
Ce fut globalement un échec sachant que plusieurs principes énoncés avaient pour corollaire la transparence et le respect de principes qui devraient être universels.
Le moins que l’on puisse dire est que cela n’a jamais soulevé le moindre enthousiasme dans la grande majorité des organisations syndicales représentatives.

Aujourd’hui, un secrétaire général d’une organisation syndicale a comparu devant les enquêteurs de l’Inspection Générale de la Police Nationale (#IGPN) afin de répondre de certaines accusations formulées par l’administration.
Il s’agit, certains le savent, d’#AlexandreLANGLOIS, secrétaire général du syndicat #VIGI.

A bien y regarder, force est de constater que les reproches pour ne pas dire les accusations qui lui seront opposées concernent la dénonciation de faits et d’événements que n’importe quelle autre organisation aurait pu dénoncer. Nous devrions même écrire, auraient DÛ dénoncer.

Nous parlons ici de la manipulation éhontée des chiffres statistiques, des récompenses en primes tout aussi honteuses d’une partie succincte de la hiérarchie policière, de la sclérose absolue du dialogue social au sein de cette administration, de l’incompétence totale des autorités ayant en charge les services de maintien de l’ordre qui provoque, et vous le savez tous, une situation inédite où le dialogue social se trouve réduit à une opposition désastreuse entre #police et #citoyenneté.

Tout cela aurait du être dénoncé par l’ensemble des organisations syndicales qui n’auraient jamais du accepter l’incurie avec laquelle l’institution policière est malmenée et méprisée.

Aucun des dossiers fondamentaux n’a avancé, au contraire, puisque l’on veut faire croire avec beaucoup de naïveté que la #Police sera tout simplement épargnée par la réforme des retraites.
Quelle illusion d’imaginer que la Police échappera à la réforme commune qui touchera l’ensemble de la fonction publique.

Mais peu importe, aujourd’hui c’est autre chose qui motive ces lignes. Quoi que l’on puisse penser de ce secrétaire général et de son syndicat, il est inconcevable que l’on accepte l’idée même qu’un délégué syndical soit auditionné comme un délinquant pour avoir exercé son mandat.

On peut combattre ce syndicat au niveau des idées et des programmes mais il est inacceptable de le combattre avec bassesse et de manière déloyale.

Sans le respect de principes de base liés à l’exercice d’un mandat, accepter aujourd’hui qu’un secrétaire général d’une organisation syndicale de police soit la cible de manœuvres de basses polices engendrerait la responsabilité de tous.

Il a été entendu ce jour à 14 heures. L’intervention directe de représentants des organisations majoritaires serait tout à l’honneur du syndicalisme policier quitte à le combattre sur le terrain philosophique.

Vous devriez tous avoir en tête que cette situation pourrait concerner chacun des délégués nationaux si demain un régime moins républicain prenait le pouvoir dans ce pays. Ne perdez jamais ce concept de vue. Rien n’est jamais acquis.

C’est au nom de notre indépendance mais pour la défense des valeurs du dialogue social que nous lançons cet appel qui devrait être relayé au plus haut niveau.

@#syndicatsdepolicemajoritaires
@#Castaner @#Nunez @#DGPN

#UPNI #CAPIDF #CLIP #COLLECTIFS #MPC63
#manquedeconsidération #policeenperil
#SUICIDES

Source : Collectif National – UPNI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>